AccueilActualitéMaghrebMaroc : le roi Mohammed VI s’apprêterait à renoncer au trône pour...

Maroc : le roi Mohammed VI s’apprêterait à renoncer au trône pour le prince héritier Hassan III

Actualité – Après avoir passé plus de vingt ans à la tête du pouvoir, le roi du Maroc, Mohammed VI en l’occurrence, serait sur le point de céder son trône à son successeur, le prince Hassan III. Retrouvez les éléments qui appuient cette éventuelle nouvelle juste-ici.

Apparemment, le Royaume alaouite ne serait pas le seul à se soucier de l’occupant de son trône. En effet, ce sujet alimente plusieurs débats et fait couler beaucoup d’encre même en dehors des frontières marocaines. À en croire les dernières nouvelles, le roi du Maroc, Mohammed VI, se préparerait à renoncer au trône, au profit du prince héritier, Hassan III.

Un sujet qui vous intéresse ? L’équipe de Dzair Daily vous expose toute l’information dans la suite de cette édition du dimanche 25 septembre 2022. Dans le détail, la maladie dont se heurte depuis un long moment le roi Mohamed VI n’est plus un secret pour personne. Celui-ci est d’ailleurs installé en France depuis plusieurs mois maintenant pour raisons médicales. 

Le prince héritier Hassan III proche du trône

Dans ce sillage, le quotidien francophone spécialisé Africa intelligence affirme que le roi actuel du Maroc est installé au niveau du territoire métropolitain en raison des complications de son état de santé. Il ne rentre donc au pays que pour quelques  occasions. À savoir, les fêtes de l’Aïd ou encore la Fête du Trône. Il s’agit là de ce que rapporte Awras sur la base des précisions du média susvisé.

L’absence du successeur de Mohammed V a, de ce fait, mis le prince héritier Hassan III au cœur de l’événement. D’ailleurs, ce dernier a dores et déjà commencé sa formation dans un bureau au palais royal. Chose qui s’avère alors une occasion pour lui de se familiariser davantage ainsi avec le règne et s’habituer ainsi au pouvoir. Chose qui le rapprocherait de son futur rôle de roi, précise-t-on en outre. 

Pour rappel, le prince héritier a déjà l’âge légal qui lui permet de prendre les règnes. En sus, le très probable futur monarque a précédemment participé à plusieurs conseils des ministres au Maroc. Il a même assisté aux négociations concernant les Accords d’Abraham, souligne encore la même source médiatique algérienne. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes