Maroc : des entreprises françaises plient bagages à l’aune des tensions entre les deux pays

Maroc – Plusieurs entreprises françaises quittent le territoire du Maroc à la suite des dernières tensions entre les deux pays. Pour les curieux, restez branchés. Dzair Daily expose pour vous plus de détails à ce propos dans l’édition de ce lundi, 19 septembre 2022. 

Un article de presse de marocain a révélé le départ d’un certain nombre d’entreprises françaises du Maroc à cause des dernières tensions entre les deux parties. En effet, les relations politique et économique de ces dernières sont assez tendues. Il s’agit là de ce que rapporte Echorouk dans son quotidien arabophone. 

Vous êtes intéressés d’en savoir plus ? Nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. Effectivement, le journal marocain, Al3omk, a déclaré, en juillet dernier, que l’autorité marocaine de régulation du marché des capitaux (AMMC) a annoncé le retrait des actions de la société française Lydec et la suspension de sa cotation.

Il convient de noter que quelques mois plus tôt, le groupe français Gervais Danone a annoncé son acquisition complète des actions du groupe Centrale Danone au Maroc. Sachant que celle-ci détenait déjà 99,68 % des actions de cette dernière. Selon la susdite source médiatique, cela s’explique par une préparation du retrait de Centrale Danone de la bourse de Casablanca. 

Tensions Paris – Rabat : voici plus de détails

Dans le même sillage, Bank Al-Maghrib, filiale du groupe français Crédit Agricole, a également conclu un accord avec le groupe marocain Holmarcom. Selon elle, ledit groupe devra acquérir les parts de la branche marocaine du groupe français. D’un autre côté, Paris a durci les procédures et les conditions d’octroi d’un visa d’entrée sur son territoire pour les citoyens marocains.

Et ce, depuis décembre dernier. En revanche, le roi Mohammed VI avait précédemment déclaré que la position des pays partenaires du Maroc sur la question du désert est le critère par lequel il mesure la sincérité des amitiés. Ainsi que l’efficacité des partenariats. Ce qui semble être un message à travers lequel il exprime le recul de la tension entre Rabat et Paris.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes