AccueilActualitéMaghrebMaroc : Mohammed VI adresse un message à l’Algérie

Maroc : Mohammed VI adresse un message à l’Algérie

Algérie – Dans son discours de la fête du Trône, le roi du Maroc, Mohammed VI, s’est longuement attardé au sujet des frontières algéro-marocaines et a par la même occasion adressé un message au président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Voici les détails, ce 01 août 2021. 

Dans un discours qui relève de la tradition de la fête du Trône, le roi du Maroc Mohammed VI a longuement évoqué les relations entre les deux pays voisins à savoir, l’Algérie et le Maroc. En effet, la plus grande partie de son discours s’est notamment consacrée aux relations algéro-marocaines. Le roi a appelé à faire prévaloir la sagesse afin de normaliser les relations et insister sur l’ouverture des frontières entre les deux pays. 

Ainsi, le roi Mohammed VI s’est penché dans la majorité de son discours sur la nature des relations qui unit les deux peuples « frères ». Comme l’a-t-il souligné à plusieurs reprises tout au long de son discours. Il a ensuite insisté sur la réouverture des frontières terrestres entre les deux pays, fermées depuis 1994. Qui selon lui relève du passé. En ajoutant « ni son excellence, l’actuel président algérien, ni l’ex-président, ni moi-même ne sommes à l’origine de cette décision de fermeture ».  

Il explique que les raisons de cette fermeture des frontières ne sont plus d’actualité et qu’elles sont « totalement dépassées », estime-t-il. À ce titre, sa Majesté invite les hautes autorités algériennes, en l’occurrence, le chef d’État Abdelmadjid Tebboune que les frontières soient et demeurent ouvertes entre les deux pays voisins. 

Mohammed VI rassure les Algériens 

Le deuxième volet de son discours sur l’Algérie s’est orienté vers les toutes dernières tensions existantes. Notamment, concernant les dernières affaires d’espionnage (l’affaire Pegasus). Ainsi que le soutien du Maroc au MAK. Le roi marocain a dans un premier temps déploré ses tensions. Il a ensuite lors de son discours tenu a rassuré les Algériens sur les « bonnes intentions du Maroc ». 

Il avance « que la sécurité et la stabilité de l’Algérie et la quiétude de son peuple » sont entre autres « liées à la sécurité et à la stabilité du Maroc ». Par la suite, il ajoute autre chose. Il explique que les deux pays n’en forment qu’un. Puisque, selon lui, « les deux pays font indissolublement un seul corps ».

Dans ce sens, le souverain marocain adresse un message direct au président Tebboune. Dans lequel il invite « à œuvrer à l’unisson au développement des rapports fraternels » tissés par les deux peuples frères « durant des années de lutte commune ». C’est ainsi qu’il a clôturé son discours.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes