Devise Algérie

Devises en Algérie : Face à l’Euro, le Dinar poursuit son effondrement

1
devises Algérie dinar euro
S'abonner :

Algérie – Le taux de change des devises, au niveau du marché officiel et de la sphère informelle, demeure en faveur de l’Euro et du Dollar, engendrant ainsi une dégringolade continue du Dinar Algérien.

Il est évident que cette baisse continue de la monnaie nationale n’est autre que le fruit d’une série de facteurs renforçant la chute de cette dernière. Cela dit, depuis plus de deux semaines; l’Euro a franchi la barre des 150 DA, générant ainsi, au niveau des cotations officielles des devises en Algérie, un record historique jamais atteint auparavant vis-à-vis du Dinar Algérien.

Il s’agit cependant d’une dégringolade considérable de la monnaie nationale. Celle-ci concerne également d’autres devises; dont le Dollar Américain. Néanmoins, cela s’explique de par la situation de vulnérabilité économique que traverse l’Algérie; coïncidant avec la baisse des réserves de change du pays; et conjuguées à l’impact vertigineux de la pandémie du Coronavirus; qui a engendré sur son passage la chute des cours du pétrole. 

Ceci est en défaveur de l’économie nationale, qui est fortement dépendante de la rente pétrolière et de l’énergie fossile (hydrocarbures) en général. Ainsi, tous ces éléments rassemblés font que le Dinar a en effet du mal à remonter la pente. Rappelons au passage, que selon un rapport du Fonds Monétaire International (FMI), concernant les perspectives économiques mondiales, publié en avril dernier; les indicateurs de notre pays sont hautement critiques.

Selon un économiste, « la situation économique de l’Algérie est très mauvaise »

De son côté, l’économiste Algérien Camille Sari, cité ce 17 août par le site d’informations TV5 Monde; auquel il a accordé une entrevue où il a indiqué que « la situation financière du pays est très mauvaise. Ceci en raison, de sa trop grande dépendance aux revenus des hydrocarbures »; a-t-il expliqué. Par ailleurs, selon ses dires, « le gaz et le pétrole représentent, plus de la moitié de l’activité économique de l’Algérie; la quasi-totalité des exportations du pays ainsi que 60% des recettes budgétaires de l’État ».

L’invité du média francophone, a rappelé la crise sociale et politique des années 80 et 90; qui a poussé l’Algérie en 1988; à faire à appel au FMI afin de sortir de la crise financière de l’époque. Toutefois, poursuivi Sari, « ces emprunts contractés auprès de ladite institution financière, ont contraint l’État à rapidement réduire très fortement les dépenses sociales ».

De même, pour faire face à la situation actuelle, le gouvernement a récemment annoncé une réduction de 50% de son budget de fonctionnement; tout en refusant l’aide des institutions financières internationales; a révélé notre source. Cette dernière a également rapporté que, selon certains économistes « la dévaluation du dinar entraînera l’inflation et la flambée des coûts des produits importés ».

devises Algérie dinar euro

Article recommandé :  Algérie : Baisse du montant en Devise à déclarer.. La Douane précise

Universités Algérie : Reprise des examens à partir de septembre

Article précédent

Coronavirus Algérie : Bilan par wilayas ce 17 août.. Forte hausse à Blida

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Analyse fausse, le dinar baisse par rapport à l’euro parce le dollar, principale devise du panier de cotation du dinar, a également baissé par rapport à cette devise. Par ailleurs, L’Algerie n’a pas eu recours au FMI en 88 mais en 94.

Comments are closed.