Énergie

Énergie : L’Algérie consomme environ une tonne de pétrole par maison

5
Algérie pétrole énergie
S'abonner :

AlgérieLe ministre de la Transition Énergétique et des Énergies Renouvelables, Chems Eddine Chitour a révélé, qu’en termes de consommation d’énergie une maison algérienne utilise environ une tonne de pétrole. 

Intervenant lors d’une rencontre avec le mouvement associatif, tenue ce 13 août au siège du ministère de l’Énergie; le ministre de la Transition Énergétique et des Énergies Renouvelables, Chems Eddine Chitour, cité par l’APS; a indiqué qu’il était nécessaire de rationaliser la consommation de l’énergie pour lutter contre la surconsommation. Ceci car, « en termes d’énergie, l’Algérie consomme environ une tonne de pétrole par maison »; a-t il argumenté.

« Ceci est l’équivalent de 10 millions de tonnes pour 10.000 habitations, soit 1.300 kilowatts d’énergie par habitant et par an », a-t-il détaillé. Selon lui, cette rationalisation doit intervenir en particulier dans les secteurs de l’habitat et celui des transports; en vue de diminuer progressivement la forte dépendance du pays aux hydrocarbures. De plus, Chitour a mis l’accent sur la nécessité de repérer les gisements d’économie d’énergie; sur lesquels pourrait miser le pays pour arriver à une transition énergétique réussie.

« Les secteurs de l’habitat et le tertiaire, ainsi que les transports représentent à eux seuls 80% des énergies consommées. Ceci est énorme, d’autant plus qu’il ne s’agit pas de secteurs producteurs »; a signalé le membre du Gouvernement. Ce dernier a d’autre part, affirmé que la sortie de la dépendance des énergies fossiles, s’inscrit « dans la nouvelle stratégie de rationalisation des dépenses et de relance économique engagée par l’État, comme objectif urgent, visant à mettre fin à l’importation de carburant à l’horizon 2024 »; a-t-il souligné.

Voici le plan suggéré par Chitour afin d’économiser l’énergie consommée par les ménages

Ainsi, pour économiser l’énergie consommée par les ménages, le ministre a recommandé l’installation de chauffe-eau solaire; rappelant que le pays ambitionne de mettre en place 100.000 unités l’année prochaine. « Cette transition permettra aux citoyens de diminuer leur facture énergétique, tout en faisant gagner au pays 40% d’énergie »; a-t-il avancé.

Revenant aux transports, le premier responsable de la Transition Énergétique dans le pays; a précisé que ce secteur consomme 40% de l’énergie produite. « Nous importons pour environ deux (02) millions de tonnes de carburants pour les besoins des transports; qui nous coûtent à peu près deux (02) milliards de dollars »; a-t-il relevé, tout en suggérant d’encourager la conversion du parc automobile au GPL.

Poursuivant dans ce sens, il a soutenu que la disposition interdisant les véhicules consommant beaucoup de carburants, fera économiser au pays l’équivalent de 20% de carburants, soit deux (02) milliards de dollars. Au passage, il a rappelé l’ambition de l’Algérie de faire la conversion de 200.000 voitures au GPL en 2021. Ceci représente, selon lui, 200.000 tonnes d’essence d’économie.

Toujours dans le cadre de « l’instauration d’une justice écologique et énergétique »; Chitour a estimé qu’il est important d’intégrer la locomotion électrique, notamment dans le domaine des transports publics. S’agissant du plan solaire, il a assuré que l’État vise à réaliser de petites centrales de 10 à 50 mégawatts, en fonction de la demande de certains secteurs, dont l’agriculture et l’industrie.

Article recommandé :  Algérie : «C’est quoi votre problème avec la femme !?», Numidia Lezoul s'insurge

France : Un étudiant Algérien agressé par deux de ses amis à Brest

Article précédent

Algérie : Voici la liste des mosquées autorisées à rouvrir le 15 août

Article suivant

Lire aussi

5 Commentaires

  1. 1 tonne par maison
    Pour 10.000 maisons cela fait 10.000 tonnes et non 10 millions
    Ou alors on parle en kilos

  2. Une tonne de pétrole par maison ? Vous vous rendez compte , une maison Algérienne consomme une tonne de pétrole par annee ! Il faudrait tout de même qu’il précise que chaque maison consomme l’équivalent d’une tonne de pétrole par année. Comment il a pu avoir ces résultats ? D’autant que juste après il déclare que le secteur tertiaire et le transport consomme 80 %.
    Monsieur le ministre , vous devez savoir que toutes les administrations , les immeubles des institutions sont des cratères de consommation avec toutes les lampes et projecteurs allumés , les différents jeux de lumière des bâtisses institutionnelles consomment énormément pour scintiller 24/24h . Les administrations où aucune étude énergétique n’est faite se retrouvent en tête de ce secteur energetivore.
    Commencez à installer des pannaux solaires à vos bâtiments institutionnels et laisser l’électricité et le gaz aux ménages.
    De plus , connaissant les difficultés de circulation automobile , les embouteillages sur nos routes , il est indispensable de faire rouler tous les poids lourds transport de marchandises la nuit entre 19h et 6h du matin. On aura une circulation fluide en journée et une circulation fluide de nuit ce qui diminuera la consommation en essence et en gazoil. Simple et économique.
    De toutes les manières , notre gaz devient l’un des plus chers au monde , avec l entrée en lice des pays comme l’Indonésie, le Kazakhstan, le Nigeria dont les productions de gaz augmentent avec des prix imbattables.

  3. Vous dites que l Algerie importe pour 2 milliards de $ par an uniquement pour le transport. N est ce pas un peu exagere.Il est souhaitable de vérifier votre chiffre.
    Oui pour le solaire mais quelles sont les actions prévues, actions realistes bien
    entendu.

  4. Mr le ministre encouragez les installations des panneaux solaire dans les maisons et pas seulement pour l’eau chaude mais pour la consommation total d’une maison. Je trouve qu’il y a assez de soleil en Algérie ou bien?

  5. Monsieur, vous êtes à la tête d’un ministère qui s’occupe des énergies renouvelables et leur promotion. Donc concentrez vous avec votre équipe et faire nous ressortir un programme qui permet à l’Algérie d’atteindre ces objectifs tracés il y a dix ans déjà, à savoir l’installation de 22GW: 15 en Photovoltaique et le reste en éolienne. Une décennie perdu et continu à perdre du temps. L’exploitation des ENR’s, permet de créer de l’emploi, d’allonger la durée de vie des réserves des gisements de gaz naturel, et de maîtriser les technologies dans les années à venir. Préparez le pays à façon aire face le moment venu quand il n’y aura pas de gaz et de pétrole. Les décennies passent vite et vous êtes entrain d’aborder des chiffres et des sujets qui n’apportent pas de solution. Une tonne de…, ce n’est pas la le problème. Nous sommes toujours dans la littérature et les généralités. L’Algérie à raté la coche dans plusieurs domaines : la microelectronique avec les fiascos de l’ENIE Sidibelzbes, l’industrie mécanique, l’agriculture et enfin le BTPH jusqu’au recours aux différentes entreprises étrangères pour nous construire des centaines de milliers de logements dans un pays où la jeunesse représente plus de 50%. Pour conclure, nous sommes inefficaces avec peut d’esprit d’entreprenariat. Nous ne sommes pas dans l’action.

Comments are closed.