Énergie : L’Algérie consomme environ une tonne de pétrole par maison

AlgérieLe ministre de la Transition Énergétique et des Énergies Renouvelables, Chems Eddine Chitour a révélé, qu’en termes de consommation d’énergie une maison algérienne utilise environ une tonne de pétrole. 

- Advertisement -

Intervenant lors d’une rencontre avec le mouvement associatif, tenue ce 13 août au siège du ministère de l’Énergie; le ministre de la Transition Énergétique et des Énergies Renouvelables, Chems Eddine Chitour, cité par l’APS; a indiqué qu’il était nécessaire de rationaliser la consommation de l’énergie pour lutter contre la surconsommation. Ceci car, « en termes d’énergie, l’Algérie consomme environ une tonne de pétrole par maison »; a-t il argumenté.

« Ceci est l’équivalent de 10 millions de tonnes pour 10.000 habitations, soit 1.300 kilowatts d’énergie par habitant et par an », a-t-il détaillé. Selon lui, cette rationalisation doit intervenir en particulier dans les secteurs de l’habitat et celui des transports; en vue de diminuer progressivement la forte dépendance du pays aux hydrocarbures. De plus, Chitour a mis l’accent sur la nécessité de repérer les gisements d’économie d’énergie; sur lesquels pourrait miser le pays pour arriver à une transition énergétique réussie.

« Les secteurs de l’habitat et le tertiaire, ainsi que les transports représentent à eux seuls 80% des énergies consommées. Ceci est énorme, d’autant plus qu’il ne s’agit pas de secteurs producteurs »; a signalé le membre du Gouvernement. Ce dernier a d’autre part, affirmé que la sortie de la dépendance des énergies fossiles, s’inscrit « dans la nouvelle stratégie de rationalisation des dépenses et de relance économique engagée par l’État, comme objectif urgent, visant à mettre fin à l’importation de carburant à l’horizon 2024 »; a-t-il souligné.

Voici le plan suggéré par Chitour afin d’économiser l’énergie consommée par les ménages

Ainsi, pour économiser l’énergie consommée par les ménages, le ministre a recommandé l’installation de chauffe-eau solaire; rappelant que le pays ambitionne de mettre en place 100.000 unités l’année prochaine. « Cette transition permettra aux citoyens de diminuer leur facture énergétique, tout en faisant gagner au pays 40% d’énergie »; a-t-il avancé.

Revenant aux transports, le premier responsable de la Transition Énergétique dans le pays; a précisé que ce secteur consomme 40% de l’énergie produite. « Nous importons pour environ deux (02) millions de tonnes de carburants pour les besoins des transports; qui nous coûtent à peu près deux (02) milliards de dollars »; a-t-il relevé, tout en suggérant d’encourager la conversion du parc automobile au GPL.

Poursuivant dans ce sens, il a soutenu que la disposition interdisant les véhicules consommant beaucoup de carburants, fera économiser au pays l’équivalent de 20% de carburants, soit deux (02) milliards de dollars. Au passage, il a rappelé l’ambition de l’Algérie de faire la conversion de 200.000 voitures au GPL en 2021. Ceci représente, selon lui, 200.000 tonnes d’essence d’économie.

Toujours dans le cadre de « l’instauration d’une justice écologique et énergétique »; Chitour a estimé qu’il est important d’intégrer la locomotion électrique, notamment dans le domaine des transports publics. S’agissant du plan solaire, il a assuré que l’État vise à réaliser de petites centrales de 10 à 50 mégawatts, en fonction de la demande de certains secteurs, dont l’agriculture et l’industrie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes