18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
jeudi, 5 octobre 2023
- Publicité -
AccueilÉconomieDevise AlgérieAlgérie : Le ministère de l’Industrie a servi au détournement de devises...

Algérie : Le ministère de l’Industrie a servi au détournement de devises ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre Ferhat Aït Ali Braham est formel, en avançant de manière explicite que le ministère de l’Industrie, qu’il dirige aujourd’hui, a servi, dans le passé, de canal pour faire fuir de l’Algérie des quantités énormes en devises.

Le membre de l’Exécutif semble convaincu que le ministère de l’Industrie a été exploité, pour effectuer des opérations d’évacuation de devises en dehors de l’Algérie. Le premier responsable de ce secteur névralgique est allé fort. Il l’a fait ce dimanche ; au micro de la chaîne 1 de la Radio nationale. Pour lui, les critiques virulentes qui surgissent épisodiquement sont des réactions ; de ceux qui ont du mal à s’accommoder à la nouvelle politique en marche ; menaçant leurs intérêts restreints.

C’étaient des milliards de dollars qui se volatilisaient ; sous couvert de partenariat avec des parties étrangères. D’après l’intervenant, il existe « de la résistance et des attaques féroces visant à semer le doute. À chaque fois que ces attaques se multiplient ; nous confirmons que nous avons raison. Parce que ce sont les coups durs qui créent ces réactions ». L’orateur parle de résistance aux réformes. Celles-ci, d’après les mêmes dires, « font mal » à ces gens-là.

- Publicité -

Le ministère auparavant : Détournement massif de deniers publics, selon Aït Ali

« Le ministère de l’Industrie a été utilisé pour détourner les deniers publics en milliards de dollars ». C’étaient donc des sommes en monnaie forte, de plus est importantes. Le responsable poursuit en adressant ses reproches ; à des « parties intérieures et étrangères ». La complicité des deux est nécessaire pour ce type de transferts illégaux. Aït Ali souligne que « pour réaliser des opérations en dollars ; il faut qu’il y ait des parties étrangères ».

Ferhat Ait Ali Braham affirme savoir l’origine ; et le motif des « attaques actuelles contre l’État et les secteurs sensibles » ; à l’instar de celui de l’Industrie. D’après les propos du ministre, s’exprimant sur les ondes du média public ; ces assauts proviennent d’un refus et non-acceptation des remaniements en matière de législation. Il semble, si l’on croit le ministre Aït Ali, que le monde ancien, dans lequel baignaient ces « parties », évoquées plus haut, n’y ait plus ; tandis que ces dernières n’ont toujours pas accompli leur deuil.

- Publicité -
- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -