Économie

Algérie : Ce que prévoit le FMI pour l’économie Algérienne en 2020

0
FMI Algérie
S'abonner :

Algérie – Le rapport, du Fonds Monétaire international, sur les perspectives économiques mondiales pour le mois en cours, a été publié ce 14 avril dans un contexte mondial frappé par une « crise sanitaire qui impacte sévèrement l’activité économique ». Voici les chiffres de l’Algérie.

Le produit intérieur brut réel (PIB) de l’Algérie devrait se chuter de 5,2% durant l’année 2020; avant de se redresser l’année prochaine, puisque le FMI prévoit une croissance économique, qui s’est fixé à 0,7% en 2019; à hauteur de 6,2% en 2021. Sur les deux années à venir, et selon les mêmes données, les indicateurs de notre pays sont hautement critiques.

En effet, l’indice des prix à la consommation devrait ainsi augmenter à 3,5% en 2020 puis à 3,7% en 2021, contre 2% en 2019. Concernant la balance courante; qui avait reculé de 9,6% en 2019, devrait chuter en 2020 de 18,3% et de 17,1% en 2021.

En sus, le document du FMI évoque une hausse en Algérie du taux de chômage, qui en 2019 s’élevait à 11,4%. Le nombre des personnes qui se retrouvent sans emploi devrait augmenter en 2021 et puis enregistre une baisse légère l’année d’après. Ainsi, le taux de chômage devrait grimper à 15,1% cette année avant de redescendre sensiblement; pour atteindre 13,9% en 2021.

Des données antérieures au dernier accord pétrolier 

Le rapport en question, et qui contient les données susmentionnées, a été élaboré avant la conclusion dimanche d’un récent accord entre membres de l’Opep et autres pays pétroliers; en vue de soutenir les cours sur le marché et affronter le recul de la demande, par la réduction de  la production d’une quantité approximative à 10 millions de barils par jour, note le site d’actualité boursière Zone Bourse.

Pour rappel, le président de la République,Abdelmadjid Tebboune, a annoncé dans la soirée de samedi , que la Banque mondiale et le FMI on proposé à l’Algérie un emprunt sans intérêts de 130 millions de dollars; comme une aide dans sa lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus.

« Que celui qui veut nous aider spontanément soit le bienvenu et ceci sera pour nous un geste d’amitié, mais nous ne demanderons pas l’aumône. Nous avons suffisamment de moyens »; a commenté ce jour-là le chef de l’Etat en assurant ne ménager aucune ressource pour faire face à la menace virale. 

Article recommandé :  Crise économique en Algérie : Le FCE tire la sonnette d'alarme

Livraison à domicile en Algérie : Un plan d’urgence durant le confinement

Article précédent

Algérie : L’organisation exceptionnelle des Mozabites face au Coronavirus

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.