Sahara occidental : Les « accusations » du Maroc contre l’Algérie

Algérie/Maroc – Le ministre marocain des Affaires étrangères a accusé « un Etat voisin » de vouloir saboter le Forum de Crans Montana, prévu prochainement à Dakhla.

Lors d’une conférence de presse en marge de l’inauguration du consulat général de Djibouti le vendredi dernier, le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita a fait savoir que le Forum Crans Montana sera tenu à la date prévue, affirmant à cet égard qu’un pays voisin invite les autres pays à boycotter ce Forum, rapporte le site marocain Maroc Diplomatique ce 29 février.

« Le Forum Crans Montana sera tenu à la date prévue et connaîtra le même succès que les années précédentes, étant donné que la logique du Maroc a été toujours une logique de construction. », a assuré Nasser Bourita. « Si une partie veut se mettre en travers de cette logique, qu’elle assume ses responsabilités », a-t-il ajouté.

Le ton monte entre l’Algérie et le Maroc

Le chef de la diplomatie marocaine, qui s’est distingué cette semaine par une nouvelle provocation contre l’Algérie, a estimé que la souveraineté du Maroc sur le Sahara « ne fait pas l’objet d’un processus qui consiste à convaincre une partie bien connue de s’engager dans un effort constructif pour mettre fin à ce conflit artificiel ».

Dans ce sens Nasser Bourita a affirmé que le Maroc « ne place jamais sa souveraineté sur son Sahara sur la table de négociations ou de tout autre processus », a-t-il ajouté.

Pour rappel, le ministre Algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a répondu ce samedi 29 février aux récentes déclarations du ministre marocain, qualifiant ses propos de « provocations et d’insultes ».

« L’Algérie ne veut pas verser de l’huile sur le feu, en particulier sur la question du Maroc frère. Nous regrettons que le ministre marocain des Affaires étrangères ait été provocateur et insultant à l’égard de l’Algérie. La diplomatie algérienne construit ses relations sur l’avenir et non sur l’insulte et la provocation. », avait rétorqué Sabri Boukadoum, lors d’une conférence de presse conjointe avec le secrétaire général de la Ligue des États arabes, Ahmed Aboul Gheit.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes