AccueilActualitéMaghrebEn voyage aux Pays-Bas, des élus marocains refusent de rentrer et deviennent...

En voyage aux Pays-Bas, des élus marocains refusent de rentrer et deviennent des harragas

Maroc – Des élus municipaux marocains, en voyage aux Pays-Bas, ont décidé de ne plus regagner le territoire du Royaume chérifien. Dzair Daily rapporte pour vous tous les détails à ce sujet dans la suite de son numéro du 9 octobre 2022. 

En effet, un incident particulier s’est produit lors d’un voyage de travail qui a réunit des élus marocains aux Pays-Bas. Effectivement, la presse néerlandaise relate l’information de cette fuite inattendue des conseillers municipaux de la ville de Berkane. Ces conseillers municipaux ont alors décidé de ne plus revenir au Maroc. 

Ces derniers devraient participer à des réunions de travail dans le cadre du jumelage de la commune de Berkane et celle de Zeist, aux Pays-Bas. Le bilan des « fugueurs » s’éleve à 13 personnes, tel que rapporté le quotidien L’Expression.

Un incident qui n’est pas sans rappeler la fuite, il y a vingt (20) ans, des 12 conseillers issus de la même région. Ils l’avaient quittée suite à une visite au niveau de la commune de Bondy, située à Paris. 

Mustapha Sebbani et Abdelghani Kili font partie de la délégation qui s’est envolée le 13 septembre dernier aux Pays-Bas. Celle-ci a été conduite par le président de la commune de Berkane, Mohamed Ibrahimi. Ces hommes ont ainsi préféré rester dans ce pays du Nord de l’Europe. L’un d’eux a publié un message sur sa page Facebook, dans lequel il explique son choix.   

fuite de 13 élus marocains : les raisons évoquées par l’un des concernés 

« Nous avons découvert que chacun cherchait ses propres intérêts et voyait chez les jeunes et les gens modestes une échelle sur laquelle grimper. Nous n’avons d’autre choix que de rechercher la liberté et la justice en dehors de la patrie », a écrit un élu sur le susdit réseau social.  

Par ailleurs, suite à cette péripétie, le Conseil municipal de Berkane avait perdu un tiers de ses membres. Il s’agit l’a encore de ce que précise la source médiatique susmentionnée. En outre, après les athlètes, c’est donc au tour des élus du peuple de profiter d’un voyage à l’étranger pour prendre la poudre d’escampette.   

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes