AccueilÉconomieVotre ArgentAllocation chômage en Algérie : de nouvelles conditions divulguées

Allocation chômage en Algérie : de nouvelles conditions divulguées

Algérie – Les nouvelles conditions d’attribution de l’allocation chômage viennent d’être divulguées. Dzair Daily vous invite à lire la suite de cet article du 7 octobre 2022 pour en savoir davantage.

En effet, si vous souhaitez connaître les nouvelles conditions d’éligibilité à l’allocation chômage en Algérie, ne ratez pas la suite de ces lignes. La chaîne de télévision Ennahar Tv les a divulguées par la biais d’une vidéo publiée sur sa page Facebook. Il a été indiqué que les étudiants et les jeunes n’ayant pas de formation professionnelle n’auront désormais pas droit à la subvention.

Actuellement, plus d’un million de jeunes chômeurs bénéficie de cette allocation. Ce qui représente un budget de plus de 100 milliards de dinars. Mais l’attribution de cette subvention obéira désormais à de nouvelles règles. Dans un premier temps, les demandeurs d’emploi n’ayant pas de diplôme devront passer par un centre de formation professionnelle.

Par ailleurs, les jeunes bénéficiaires ayant trafiqué les papiers pour obtenir cette allocation risqueront de se retrouver devant les tribunaux. À ce propos, un député parlementaire expliquera que cette subvention revêt un volet social. Mais ne doit pas appeler son bénéficiaire à l’oisiveté. Et ce dernier doit toujours persister dans sa recherche d’un emploi.

Allocation chômage en Algérie : les nouvelles conditions 

Dans le détail, le président a mis en place cette allocation pour venir en aide aux jeunes sans-emploi. Car il n’est plus à rappeler que notre pays subit une hausse des prix généralisée. Et le pouvoir d’achat des citoyens est fortement mis à l’épreuve. Cependant, certains chômeurs voient en cette subvention une excuse pour ne pas travailler ou ne pas se former.

Il faut aussi rappeler que certains étudiants, ayant déjà droit à leur bourses d’études, se sont dirigés vers les agences pour l’Emploi pour bénéficier de cette aide. Il leur sera donc désormais interdit d’y avoir accès. Pour résumer, le gouvernement aimerait rappeler aux citoyens que cette allocation est une aide qui doit les motiver à rentrer dans la vie active et non pas les pousser à la fainéantise.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes