11.9 C
Alger
11.9 C
Alger
mercredi, 17 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéMaghrebMaroc : « Arrestation de ressortissants algériens », déclare la police des...

Maroc : « Arrestation de ressortissants algériens », déclare la police des frontières de l’aéroport d’Agadir

Publié le

- Publicité -

Maroc – D’après les déclarations de la police des frontières de l’aéroport d’Agadir, deux ressortissants algériens ont été arrêtés. Dzair Daily vous révèle tout, dans les lignes qui suivent ce 13 avril 2022.

En effet, la police du Maroc a annoncé l’arrestation de deux citoyens algériens à l’aéroport d’Agadir. Et ce, lors du contrôle de la police des frontières (la PAF). Au fait, on a accusé ces personnes de nationalité algérienne d’avoir falsifié des documents de voyage étrangers. 

Dans le détail,les deux ressortissants algériens en question étaient sur le point d’utiliser ces faux papiers afin d’immigrer clandestinement. Lors d’une tentative de passage des frontières illégal, ils auraient présenté des documents de voyage européens contrefaits à la PAF. C’est en tout cas ce qu’a indiqué la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) du Maroc hier dans un tweet.

- Publicité -

Fondée par le roi Mohammed V,  le corps de police nationale du Maroc se charge de maintenir la paix civile conformément à la loi marocaine. Cependant, l’autorité concernée est responsable de la prévention contre la malveillance. Notamment, la lutte contre l’immigration clandestine par voie terrestre et aérienne. Effectivement, les Marocains comme les Algériens utilisent souvent cette voie illicite pour rejoindre un territoire étranger.

Immigration clandestine : des Algériens et des Marocains arrêtés 

Rappelons par ailleurs qu’un réseau d’immigrants irréguliers a été démentelé en Algérie il y a plus de deux mois de cela. Au fait, ce réseau d’immigration clandestine se compose d’Algériens. Ainsi que de citoyens marocains. Il s’agit d’un groupe de passeurs de migrants clandestins.

- Publicité -

Dans le détail, la sûreté de la wilaya de Sidi Bel Abbès située à l’Ouest de l’Algérie a réussi à repérer huit personnes en tout. Parmi eux, un Algérien accusé d’héberger, dans la maison de sa sœur, des ressortissants marocains. Au total, ces derniers ont déboursé 118 millions de centimes pour rejoindre les frontières européennes au départ de la wilaya d’Oran.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -