AccueilPolitiqueGéopolitiqueEn crise avec l’Algérie, l’Espagne affiche une perte quotidienne de plus de...

En crise avec l’Algérie, l’Espagne affiche une perte quotidienne de plus de 4 millions d’euros

Géopolitique – Trois mois après le déclenchement de la crise qui a secoué les relations diplomatiques entre l’Algérie et l’Espagne, cette dernière en paie, encore aujourd’hui, les frais. Dzair Daily vous apporte plus de détails à cet égard dans les lignes qui suivent. 

La crise diplomatique entre l’Algérie et l’Espagne continue d’avoir des conséquences économiques depuis la volte-face de Pedro Sánchez sur la position du gouvernement espagnol vis-à-vis de la question sahrouie. En effet, le conflit algéro-espagnol constitue un coup dur pour le Royaume ibérique et son secteur de l’économie. 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 2 octobre 2022. Tout d’abord, on rappelle que cette rupture entre le gouvernement algérien et son homologue espagnol est survenue suite aux déclarations du Premier ministre espagnol.

Celles à travers lesquelles il avait déclaré, en mars dernier, soutenir le plan d’autonomie du Sahara occidental proposé par le roi du Maroc Mohammed VI. Rapidement et conformément aux instructions du président de la République, l’Algérie a suspendu l’accord d’amitié, de coopération et de bon voisinage avec l’Espagne.

Elle a ainsi geler les échanges commerciaux entre Alger et Madrid. Résultat : les pertes économiques s’accumulent pour le territoire espagnol, particulièrement en ce qui concerne le secteur de la céramique où elles ont atteint la barre des 40 millions d’euros. 

Blocage des échanges commerciaux algéro-espagnols : une perte journalière de 4 millions d’euros pour l’Espagne 

La ministre espagnole du Commerce a récemment dévoilé les chiffres des exportations vers Alger. Et cela, au cours du mois de juillet. Selon ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar, la perte constatée à cette période avoisine 127.046.134 euros par rapport à l’année précédente.  

En ajoutant les pertes du mois de juin, où les échanges étaient bloqués pendant 22 jours, la crise enfle plus considérablement, avec un manque budgétaire estimé à 234.693.703 euros, indique la même source médiatique. Ce qui est l’équivalent de 4.428.183 € par jour par rapport à 2021, dans la même période.

À vrai dire, cette comparaison ne reflète pas exactement l’ampleur des dégâts que subit l’Espagne. Dans le détail, les chiffres de son secteur commercial avaient déjà diminué l’an passé. Et cela, du fait de nombreux facteurs, notamment, la propagation de la pandémie et les prix du pétrole. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes