24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
lundi, 22 juillet 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueGéopolitiqueSuspension de la médiation algérienne au Niger : entre incertitudes et quête...

Suspension de la médiation algérienne au Niger : entre incertitudes et quête de clarifications

Publié le

- Publicité -

Algérie – La médiation algérienne, qui devait jouer un rôle crucial dans la résolution de la crise politique au Niger, se retrouve suspendue. L’implication du gouvernement de Tebboune est mise en doute par les autorités nigériennes, et la région ouest-africaine demeure en alerte.

Lundi dernier, le gouvernement de Tebboune a surpris la scène internationale en annonçant qu’elle mettait «en suspens» la médiation algérienne visant à apaiser les tensions au Niger. Celles-ci survenues suite à un coup d’État qui a renversé le président élu, Mohamed Bazoum. La raison évoquée est la nécessité de «clarifications», mettant en lumière des zones d’ombre dans les discussions entre les deux nations.

- Publicité -

Rappelons que le 27 septembre, l’Algérie avait reçu le feu vert quant à sa médiation par les autorités nigériennes. Cette annonce avait été suivie par l’envoi du chef de la diplomatie algérienne, Ahmed Attaf, à Niamey, pour initier des discussions. Toutefois, ces échanges n’ont pas abouti comme prévu. Générant ainsi des zones d’ombre et des interrogations sur l’authenticité de l’engagement des autorités nigériennes.

De plus, les déclarations du Premier ministre du Niger, Ali Mahaman Lamine Zeine, suggérant une potentielle «manipulation» de la part de l’Algérie, ont alimenté le sentiment d’incertitude. Cette suspicion a été exacerbée par des déclarations officielles nigériennes qui ont semé le doute quant à la véritable volonté de Niamey de suivre cette médiation.

L’initiative algérienne, saluée au départ comme un espoir pour une solution pacifique à cette crise, a été interrompue par ces incertitudes. À l’heure actuelle, l’avenir de la médiation est incertain. Mais son importance pour la stabilité de la région ouest-africaine demeure indiscutable.

- Publicité -

La situation au Niger et la réponse algérienne ont des implications majeures non seulement pour ces deux nations, mais aussi pour l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest. La nécessité de clarifications montre l’importance d’une communication transparente et sincère entre les parties prenantes. Et ce, afin de trouver une solution pacifique à cette crise qui secoue le Niger et inquiète toute la région.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -