AccueilPolitiqueGéopolitique« L’Algérie est le partenaire de la Russie en Afrique », affirme...

« L’Algérie est le partenaire de la Russie en Afrique », affirme un ministre russe

Géopolitique – Un haut responsable russe met en exergue les relations avec l’Algérie qu’il décrit comme le partenaire incontournable de la Russie en Afrique. Retrouvez toute l’information à ce sujet dans cette édition du samedi 1 octobre 2022.

Lors de la 10e session de la Commission gouvernementale mixte algéro-russe, de nombreux points ont été mis en avant. Soit notamment la question de la consolidation des relations bilatérales entre les deux pays. C’est dans cette optique que le représentant de la Fédération de Russie a fait ressortir l’Algérie comme étant un « partenaire principal de la Russie en Afrique ».

En effet, le ministre russe de l’Agriculture a souligné que son pays entretient des rapports de partenariat de qualité avec Abdelmadjid Tebboune et son gouvernement. Des liaisons qui, selon le même responsable, s’avèrent d’une grande importance au niveau continental. Et cela, dans divers secteurs importants, a-t-il encore expliqué.

C’est à l’image de l’agriculture, de l’industrie pharmaceutique, l’énergie ou encore en matière des transports. Dans sa déclaration reprise par le quotidien francophone L’Expression Dz, Dimitri Patrouchev a affirmé que les transactions commerciales entre son pays et l’Algérie sont reflétées par des résultats significatifs.

À en croire ses précisions, le volume des échanges commerciaux se rapproche en fait de la barre des 3 milliards de dollars au titre de l’année dernière, a précisé en outre le susdit locuteur. Cela, avant de souligner que l’Algérie occupe le deuxième (2e) rang dans la liste des partenaires de la Russie sur le continent africain.

Les responsables algériens s’expriment au sujet du partenariat entre l’Algérie et la Russie

Le ministre algérien des Affaires étrangères a en fait accentué le poids de cette phase dans l’orientation des futures relations algéro-russes. De l’avis de Ramtane Lamamra, le succès de cette session résulte d’un facteur bien précis. Il s’agit de la ferme volonté et la détermination des responsables des deux parties.

Dans ce sillage, Lamamra a indiqué que les dirigeants algériens et russes veillent à tisser des rapports d’amitié et de coopération dignes et à la hauteur de l’Algérie ainsi que celle de la Russie. Par ailleurs, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural s’est aussi exprimé à ce sujet.

Mohamed Abdelhafid Henni a ainsi relevé que la mise en place d’un partenariat qui tend en faveur des deux parties repose essentiellement sur le soutien des investissements bilatéraux. De même, ce projet requiert également le transfert de la technologie et de l’expertise, a-t-il affirmé. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes