17.9 C
Alger
17.9 C
Alger
dimanche, 12 mai 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueGéopolitiqueVoici comment l'Algérie a pris sa revanche sur l'Espagne au bout d'un...

Voici comment l’Algérie a pris sa revanche sur l’Espagne au bout d’un an de crise

Publié le

- Publicité -

Algérie – Un an après le déclenchement de la crise diplomatique entre l’Algérie et l’Espagne, voici comment notre pays a pris sa revanche. Dzair Daily dévoile pour vous tous les détails à cet égard dans la suite de cette édition du mardi 14 mars 2023.

En effet, Alger et Madrid sont en crise ouverte depuis le mois de juin 2022. Une date à laquelle notre pays avait suspendu le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération. Et ce, en raison de la position de la Péninsule Ibérique sur le dossier du Sahara occidental et sur le plan d’autonomie chérifien. Au bout d’un an de crise, nous vous rapportons comment l’Algérie s’est vengée à sa maniére de l’Espagne. On vous en dit tout, dans la suite de cet article !

La vengeance est un plat qui se mange froid ! Et ça, le pays de Abdelmadjid Tebboune l’aurait bien compris. Effectivement, après plusieurs mois de rupture de relations algéro-espagnoles, l’Espagne apparaît sous les traits de grand perdant. Le pays nord-africain ne l’aura pas épargné durant cette période de crise diplomatique.

- Publicité -

Effectivement, dans ce contexte de tension, le pays de Pedro Sanchez paye le gaz plus cher que les prix déjà pratiqués. Notamment suite la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe, transitant par l’Empire marocain. En outre, dans le cadre d’un nouveau partenariat, l’Algérie a interdit à l’Espagne de fournir son gaz au Maroc. Il est question de ce que rapporte le média arabophone Echorouk dans son récent numéro.

Les Espagnoles souffrent de la crise avec l’Algérie

Par ailleurs, en réaction à la volte-face dans la position neutre du Madrid, Sonatrach a décidé une augmentation des prix du gaz livré au pays européen. Cette révision des prix a coûté cher aux  citoyens et aux entreprises espagnoles. Ce n’est pas tout ! Les échanges bilatéraux entre les deux nations se présentent également comme l’une des mesures de revanche auxquelles Madrid n’a pas pu riposter.

En effet, les importations des produits des hydrocarbures en provenance de l’Algérie ont continué d’affluer. Par contre, l’Espagne a reconnu une paralysie quasi totale des opérations d’exportation vers le territoire Dz. De ce fait, la Péninsule Ibérique a perdu plus de 770 millions d’euros. Il est question là aussi de ce dont nous informe la même source médiatique.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -