12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
mardi, 23 avril 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueGéopolitiqueJosep Borrell en Algérie : le haut représentant de l'UE revient sur...

Josep Borrell en Algérie : le haut représentant de l’UE revient sur tous les dossiers chauds

Publié le

- Publicité -

Algérie – En visite officielle du 12 au 13 mars 2023, le haut représentant de l’Union européenne (UE), Josep Borrell, a accordé un entretien exclusif au quotidien arabophone El Khabar à travers lequel il a évoqué plusieurs dossiers du moment. Retrouvez tous les détails dans la suite de cette édition d’aujourd’hui.

En effet, dans le cadre de consolider et d’élargir le partenariat entre l’Union européenne et notre pays, le chef de la diplomatie européenne a entamé une visite en Algérie. Une visite officielle qui s’étalera entre le 12 et le 13 mars qui vise à relancer ou renforcer davantage le dialogue et la coopération. Dans une interview exclusive accordée au quotidien El Khabar, Josep Borrell s’est penché sur les dossiers du moment concernant l’Algérie et l’UE.

Dans sa déclaration, le haut représentant des Affaires étrangères et de la Politique de Sécurité de l’UE est revenu sur plusieurs points importants. Notamment la tenue de la réunion du Conseil de partenariat entre l’Algérie et l’Union européenne. Celle-ci a été entravée en raison des tensions entre Alger et Madrid. Josep Borrell se dit optimiste à un retour à la normale entre les deux pays.

- Publicité -

Le représentant de l’UE espère, de ce fait, parvenir à une solution urgente, car, selon lui, « cette crise n’est pas dans l’intérêt des deux pays ». Ajoutant que l’Algérie représente un partenaire fiable et assuré de l’Union européenne dans le domaine de l’énergie. Soulignant ainsi sa volonté d’investir dans le secteur de l’énergie renouvelable en Algérie.

Partenariat entre l’Algérie et l’UE : Borrell souligne les intérêts communs

En effet, dans son entrevue, Josep Borrell a fait part de l’engagement de l’UE dans son partenariat avec l’Algérie touchant plusieurs secteurs. Principalement le volet commercial des exportations vers l’Europe, incluant les hydrocarbures. Ce qui fait de notre pays son partenaire majeur dans l’approvisionnement énergétique, étant un fournisseur fiable de gaz naturel.

Quant à la situation actuelle entre l’Algérie et l’Espagne, Borrell se dit navré des entraves appliquées par l’Algérie depuis juin 2022. Qui est, selon lui, préjudiciable pour l’arrangement d’un accord commun. D’autant plus que la sécurité alimentaire de plusieurs pays a été impactée par le conflit russo-ukrainien. 

- Publicité -

Un impact qui s’étend au-delà des frontières européennes. Notamment du côté des exportations des céréales, de l’énergie et des produits agricoles, a-t-il souligné. « Nous devons travailler ensemble afin de faire pression sur la Russie. Cela dans le but de parvenir à prolonger et à mettre en œuvre l’initiative de transmettre des céréales à travers la Mer noire avant la date de son expiration, prévue le 18 mars prochain », s’est-il engagé.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -