AccueilÉconomieÉnergieSonatrach prévoit de revoir le prix du gaz exporté vers l’Espagne :...

Sonatrach prévoit de revoir le prix du gaz exporté vers l’Espagne : Le PDG de l’entreprise publique précise

Algérie – À l’issue de longues négociations entre Sonatrach et son partenaire d’Espagne, il a été décidé de revoir les prix du gaz destiné à l’exportation. Dzair Daily vous livre dans, ce numéro du 29 septembre 2022, toutes les informations à cet égard.

Suite à de longues négociations ayant eu lieu entre l’Espagne et le Groupe Sonatrach, ce dernier prévoit la révision des prix du gaz pour l’année 2022. En effet, le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a annoncé qu’il a été convenu de revoir les prix du gaz naturel avec six (06) partenaires sur onze (11). Cette annonce a vu le jour lors d’une déclaration à la presse ce mercredi 28 septembre 2022.

Ainsi, les deux parties ont conclu les négociations quant à la nouvelle tarification du gaz naturel. Tandis que les négociations se poursuivent avec les autres partenaires. Il s’agit de ce qu’a rapporté le média arabophone El Bilad. Par ailleurs, Sonatrach et le groupe ENEL ont conclu la signature de divers accords concernant les prix du gaz.

Dans ce même sillage, Hakkar a révélé l’achèvement des négociations, sur les nouveaux prix, avec le partenaire espagnol Naturgy. Tout en soulignant que la signature d’un accord se tiendra dans les prochains jours. Par ailleurs, Hakkar affirme l’exploitation entière de la capacité du gazoduc Medgaz de 11 milliards M3/an reliant l’Algérie et l’Espagne. Et ce, en réponse à la question d’une éventuelle hausse du volume du gaz exporté vers l’Espagne.

Le marché international du gaz témoigne d’une incroyable hausse de prix

Pour rappel, Hakkar a déclaré que les accords avec ENEL et sa filiale en Espagne ENDESA portaient sur les tarifs du gaz exporté. Notamment vers l’Italie et l’Espagne. À cet égard, le PDG de Sonatrach a proféré : « Désormais, le marché international du gaz connaît une incroyable hausse des prix ». En outre, les accords comprennent la hausse des quantités de gaz destinées à ses clients, particulièrement l’Italie.

Tout en mettant le point sur une convention de quantités supplémentaires de gaz naturel à l’exportation en 2023 et 2024. Le responsable en question a indiqué que ces accords représentent le couronnement de six (06) mois de négociations. Avant d’affirmer que les nouveaux prix et les volumes supplémentaires demeurent confidentiels et en dessous des cartes.

Selon El Bilad, la relation entre Sonatrach et l’ENEL et sa filiale ENDESA s’effectue via des contrats à long terme. D’ailleurs, la signature du contrat avec l’ENEL date de 2001 et avec ENDESA, elle date de 2011. Lors d’une déclaration à la presse, le représentant de l’ENEL, Claudio Machetti, a élucidé que les contrats de longue durée sont la meilleure formule. Notamment pour la partie européenne, puisqu’elle incarne un rôle important dans la stabilité des approvisionnements.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes