Produire du Chocolat au Sahara Algérien.. Deux frères relèvent le défi

Algérie – Ces deux frères créatifs se sont lancés un défi très ambitieux, il concerne la production du chocolat au Sahara Algérien, et plus précisément dans la wilaya de Ghardaïa.  

- Advertisement -

Le Sahara Algérien, le nouvel eldorado du chocolat. Tel est le défi que veulent relever Hamou et Rima Boussadda, frère et sœur dans la vie et associés en affaires. Le quotidien spécialisé Nessahra rapporte l’information.  

Ambitieux et très attachés à cette terre Saharienne, Hamou et Rima tentent de mener plusieurs projets depuis deux ans. À savoir, la culture des dattes molles; la production du sirop de dattes et du vinaigre et la transformation des pierres en aliments pour animaux. 

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, Hamou a eu une idée de génie. Diplômé en biotechnologie végétal de l’Université d’Alger, le jeune homme avait noté que de grandes quantités de dattes sont jetées chaque année. 

Selon lui, cette prodigalité alimentaire est principalement due à l’incapacité des producteurs de palmiers dattiers à vendre certains types de dattes. Soit les dattes molles de Bent Kbela et les Tajizawane. Les consommateurs ont une préférence pour les dattes demi-molles ou les sèches. « Ce fut une perte énorme avec le risque de perdre des cultivars entiers », a-t-il commenté lors d’une réunion à Ghardaïa.

Chocolat Rima : Une fusion culinaire à faire pâlir les papilles 

L’objectif premier de Rima et Hamou était de traiter de plus grandes quantités de dattes. Dévoués à ce projet, les partenaires en affaires y ont consacré leur temps et leur énergie. Ainsi, les deux jeunes se sont lancés dans une toute nouvelle création culinaire. De quoi ravir et faire danser les papilles gustatives. 

« Un jour, nous avons eu l’idée d’enrober les dattes de chocolat », ajoutant dans ce sens,« Mais contrairement à d’autres confiseurs nous avons décidé d’utiliser du chocolat belge de haute gamme », a  en effet expliqué le jeune diplômé en biotechnologie végétale. C’est ainsi que sa marque de chocolat Rima a vu le jour; du prénom de sa tendre sœur chérie. Un geste symbolique pour la remercier d’avoir cru en lui et de l’avoir encouragé depuis le début de son aventure de succès. 

En parallèle de ce projet de chocolat, Hamou et Rima ont commencé une nouvelle production. Il s’agit de l’exploitation du vinaigre de rob et de datte. En un an, la quantité totale de fruits transformés est passée de 20 à 150 tonnes. Engagés contre le gaspillage alimentaire, les frères Boussadda n’ont négligé aucun détail. Ces derniers ont même utilisé les noyaux de dattes comme aliments pour animaux. 

Une association avec Switchmed 

En 2015, la petite entreprise algérienne de Ghardaïa a été selectionnée pour  représenter l’Algérie dans le Green Entrepreneurs. Cette activité vise à apporter des idées entrepreneuriales qui contribueront aux solutions environnementales et sociales. Elle fait partie du programme Switchmed de l’Union européenne. 

Les deux jeunes diplômés ont alors soumis un projet axé sur trois domaines principaux. À savoir, la standardisation de la production de vinaigre et de rob; la rédaction d’un protocole de travail pour procéder à l’extraction de l’huile des dattes. Et notamment la fabrication d’un chocolat de qualité à base de fèves de cacao. 

Effectivement, tout cela coïncide parfaitement avec les critères du programme Switchmed. Soit le respect des principes d’une économie cyclique; un développement territorial durable et la rentabilité. Hamou et Rima restent très optimistes. Le processus est engagé et bien avancé. L’accord sur la nomination d’expert est actuellement dans la phase de finalisation. Il ne nous reste donc qu’à souhaiter à nos têtes de génies bonne chance! 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes