AccueilPolitiqueGéopolitiqueLa France déploie cette stratégie de « soft power » à l’égard...

La France déploie cette stratégie de « soft power » à l’égard de l’Algérie

Géopolitique – Pour tirer un trait sur son historique avec l’Algérie, la France suggère des coopérations s’inscrivant dans le cadre d’une stratégie particulière dite soft power. On vous expose tous les détails relatifs à ce sujet dans ce passage du 31 août 2022.

Entre l’Algérie et la France, les souvenirs de la guerre sont toujours présents pour délimiter la nature des relations entretenues entre les deux pays. Et ce, même après soixante ans d’indépendance. Pour remédier à cela, la France tente de rattraper le coup, en faisant recours à une stratégie bien précise vis-à-vis de l’Algérie, présentée en tant que soft power.

En effet, la dernière visite du président Macron a été l’occasion pour relever le défi. Et suggérer ainsi de se lancer dans d’autres alliances avec la nation algérienne, notamment l’aspect culturel. D’après les précisions du quotidien arabophone généraliste Echorouk, cette coopération concerne principalement le domaine de la cinématographie.

De même, les accords porteraient également sur la traduction, le sport, l’art ou encore l’entrepreneuriat. Toutefois, le cinéma se distingue comme étant un pilier incontournable dans la stratégie visant à implanter la culture française dans l’esprit des Algériens. Ce qui permettrait, par conséquent, de parvenir à surpasser les conflits. Et ne laisser aucune place à la mémoire de guerre.

La France cherche à préserver sa notoriété en Algérie par une scène de coopération

Dans ce sillage, le média susvisé souligne que cette démarche tend à créer une nouvelle génération qui ne réclamera pas des excuses pour la mémoire des martyrs. D’ailleurs, la même source indique que cette tentative est loin d’être la première. Elle s’inscrit, en effet, au cœur d’une stratégie qui défend essentiellement les intérêts français.

Rappelons, à ce propos, qu’il existe divers établissements français implantés en Algérie à cet effet. À l’image de l’Institut culturel d’Alger qui a permis de lancer plusieurs jeunes algériens dans le domaine de la culture. Sans pour autant apporter un véritable plus à l’Algérie, ni en termes d’expérience, ni en d’autres avantages.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes