AccueilPolitiqueGéopolitiqueL’Espagne dément tout rapprochement avec la position de l’Algérie sur le Sahara...

L’Espagne dément tout rapprochement avec la position de l’Algérie sur le Sahara occidental

Algérie – L’Espagne a nié, récemment, le fait d’avoir changé d’avis concernant sa position sur le Sahara occidental. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans ce numéro du 25 septembre 2022.

Depuis le début de l’année, rien ne va plus entre l’Espagne et l’Algérie, principalement à cause de la position du membre de l’Union européenne par rapport à la situation du Sahara occidental. Une position qui, vous l’aurez compris, est complètement opposée à celle prise par notre pays. D’ailleurs, plusieurs médias ont rapporté, dernièrement, que le gouvernement de Pedro Sánchez ambitionnait de changer son avis sur cette affaire.

Chose qu’a entièrement démentie le haut fonctionnaire espagnol. Et ce, lors d’un discours tenu ce jeudi 22 septembre à l’occasion de la 77e Assemblée général des Nations unies à New York. Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. 

En fait, rien n’indique le soutien de Madrid pour ce qui est de l’autonomie du Sahara Occidental. Sachant que des experts ont considéré qu’il s’agissait d’un net recul de l’Espagne par rapport à sa nouvelle position sur cette affaire. C’est ce dont nous informe le média arabophone Awras dans son récent numéro.

Position de l’Espagne sur le Sahara occidental : José Manuel Albares intervient 

De son côté, le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, José Manuel Albares, a démenti le retrait de Madrid pour sa position de soutien à « l’autonomie » du Sahara Occidental. Dans ce sens, le responsable a indiqué que Sánchez préfère éviter de parler sur la nouvelle position de l’Espagne concernant ce sujet en particulier. 

Tout en précisant que leur position est claire et s’est répétée à plusieurs reprises. « Notre position consiste à trouver une solution politique mutuellement acceptable dans le cadre de la Charte des Nations unies et des résolutions du Conseil de sécurité », déclare Albares dans une entrevue accordée, dernièrement, au quotidien espagnol La Razón. 

Le ministre des Affaires étrangères précise, par la même occasion, que la position de son gouvernement a été clairement exprimée. Et ce, au mois d’avril dernier. Et c’est, d’ailleurs, celle-ci qui représente encore l’avis du gouvernement espagnol sur cette affaire, explique le même intervenant. 

D’autre part, Albares a souligné que son pays cherche à avoir les meilleures relations avec l’Algérie. Celles-ci seront fondées sur la base de l’amitié qui existe entre les deux pays. C’est ce dont a fait état la même source déjà citée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes