Sahara Occidental : l’Algérie répond aux « fausses » allégations du Maroc

Politique – L’Algérie a pris la parole lors de la 77ème Assemblée générale des Nations Unis pour répondre aux allégations du Maroc concernant le Sahara Occidental. On vous dit tout dans cet article du 22 septembre 2022. 

En effet, l’Algérie a tenu à répondre aux propos du Maroc au sujet du Sahara Occidental. Et c’est durant l’Assemblée générale des Nations Unis que la délégation algérienne a pris parole. Ainsi, les représentants algériens ont déclaré que la nature juridique de la question Sahara Occidental est, et restera, une question de décolonisation. Pour que le peuple sahraoui puisse exercer son droit à l’autodétermination par un référendum libre et équitable.

Dans le détail, la délégation algérienne a répondu aux propos du représentant du Maroc. Elle a tenu à « réfuter ses allégations saisonnières trompeuses dans une tentative désespérée d’exploiter à chaque fois les plateformes pour répandre sa propagande et ses mensonges concernant le conflit au Sahara Occidental ». 

Les représentants algériens ont également insisté sur le fait que la nature juridique de la sauce sahraouie est un cas de décolonisation. Et comme l’ont confirmé les résolutions des Nations unies, le peuple devrait exercer son droit à l’autodétermination au travers d’un référendum libre et équitable. Il s’agit de ce que rapporte le site El Khabar.

Sahara occidental : les réponses sanglantes de l’Algérie aux allégations du Maroc

Par ailleurs, les mêmes intervenants ont souligné que ces mêmes résolutions ont clairement défini les deux parties du conflit. Le Maroc et le Front Polisario qui est reconnu à l’échelle internationale comme le seul représentant légitime du peuple sahraoui. La solution de l’autonomie, selon la délégation algérienne, menace les fondements même. Ainsi que la légitimité de la Charte des Nations unies.

En outre, la délégation algérienne a déclaré que le Maroc a exploité le mécanisme des tables rondes pour contourner la légitimité internationale. Et promouvoir son approche coloniale. Ce mécanisme n’a donc pas donné de résultats. Cela, étant donné que le Maroc a transformé la question de la décolonisation en conflit bilatéral. Les intervenants ont fini par indiquer que l’Algérie a accueilli des réfugiés sahraouis en raison de l’occupation illégale du Maroc au Sahara Occidental.

S’agissant des allégations du Maroc sur d’éventuels liens entre les réfugiés sahraouis avec des groupes terroristes. La délégation a expliqué que c’est une énième tentative du Royaume chérifien visant à déformer la lutte du peuple sahraoui. Alors que ce dernier n’aspire qu’à une seule chose : l’autodétermination, comme tous les autres peuples du monde.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes