AccueilPolitiqueGéopolitiqueL’Espagne admet ses pertes induites par la crise avec l’Algérie et espère...

L’Espagne admet ses pertes induites par la crise avec l’Algérie et espère un retour à la normale

Algérie – Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares Bueno, a révélé que son pays, l’Espagne, a essuyé des pertes économiques considérables suite à la crise diplomatique l’opposant à l’Algérie. Les détails, juste ci-dessous.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’une crise diplomatique a été déclenchée, il y a quelques mois, entre l’Algérie et l’Espagne. Et ce, depuis la sortie du chef du gouvernement hispanique qui a affiché son ralliement à la thèse chérifienne dans le dossier du Sahara occidental. Cependant, cette brouille provoquée par Pedro Sanchez a entraîné des pertes économiques importantes pour son pays.

Dzair Daily vous en dit plus dans ce numéro du mercredi 26 octobre 2022. En effet, depuis que l’Espagne a pris position soutenant l’Empire chérifien au détriment du Sahara Occidental, Alger a suspendu ses relations commerciales avec Madrid. Cette situation a eu un fort impact dans plusieurs secteurs stratégiques dans le pays européen.

C’est ce qu’a déclaré, José Manuel Albares Bueno, lors d’une réunion qui a eu lieu ce lundi. Lors de ce même rendez-vous, des hommes d’affaires espagnols ont manifesté leur inquiétude face à cette tension sans précédent, qui perdure entre les deux nations méditerranéennes. Il s’agit, en effet, de ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son édition de ce mardi.

Crise entre l’Algérie et l’Espagne : José Manuel Albares Bueno espère un retour à la normale

À son tour, le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération a admis que le conflit opposant son pays à l’Algérie n’est pas sans conséquences. La Péninsule Ibérique a été fortement pénalisée. « Nous sommes conscients de l’impact de cette crise. D’autant plus qu’elle a touché des secteurs stratégiques », a déclaré l’homme politique.

Dans le même sillage, l’intervenant a exprimé son espoir que les relations algéro-espagnoles reviennent à la normale. Il a affirmé, en outre, que le gouvernement espagnol essaie d’améliorer et d’apaiser les tensions. Et ce, afin d’éviter davantage de pertes. Il est question là encore de ce dont nous informe la source médiatique susmentionnée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes