AccueilPolitiqueGéopolitiqueL’Algérie tire profit d’un déséquilibre commercial avec l’Espagne qui est sans précédent

L’Algérie tire profit d’un déséquilibre commercial avec l’Espagne qui est sans précédent

Géopolitique – Suite au gel commercial avec l’Espagne, l’Algérie se retrouve dans une situation avantageuse face à la crise que connaît actuellement le gouvernement de Pedro Sànchez. L’équipe de Dzair Daily relate pour vous tous les détails, dans cette édition du mardi 25 octobre 2022.

En effet, le bilan des échanges commerciaux algéro-espagnols traduit la situation critique que connaît actuellement le gouvernement de Pedro Sànchez. Face à ce gel commercial avec l’Espagne, l’Algérie en tire profit de l’instabilité qu’enregistre son homologue. Et ce, depuis que les autorités algériennes ont décidé de suspendre le Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, qui liait Alger à Madrid.

Effectivement, alors que le gouvernement d’Abdelmadjid Tebboune continue d’exporter le gaz et le pétrole vers les pays européens à des prix élevés, il n’en est pas de même avec l’Espagne. Depuis le mois de juin dernier, les échanges commerciaux entre les deux pays connaissent une stagnation quasi-totale. Il est question des marchandises espagnoles exportées depuis l’Espagne vers l’Algérie.

Dans le détail, selon les données dévoilées par l’État espagnol, rapportées par Echorouk, les exportations algériennes vers l’Espagne ont atteint 5.227.684.702 euros. Et ce, dans une période de dix (10) mois en 2022. Comparé à un total de 966.725.561 euros des importations algériennes en provenance de l’Espagne.

La position de l’Espagne lui fait perdre des millions face à l’Algérie

En effet, selon ce que rapporte la même source, il est clair que les exportations de l’Algérie vers l’Espagne de cette année dépassent largement celles de l’année précédente. Autrement dit, 4.768 milliards de dollars en 2021 comparé à 5.227 milliards de dollars au cours des dix (10) premiers mois de 2022. 

Contrairement aux importations algériennes depuis l’Espagne. Effectivement, les marchandises espagnoles importées par notre pays ont remarquablement baissé cette année. Alors que le taux d’importation s’est élevé en 2021 à 1.887 milliard de dollars, cela n’a pas atteint les 1 milliard de dollars cette année. 

Suite à cela, cette situation a coûté à l’Espagne une perte d’un milliard de dollars dans ses exportations vers l’Algérie. Ajoutant à cela une hausse remarquable des exportations algériennes estimée à 5,2 milliards d’euros jusqu’à présent. Face à 4,7 milliards d’euros lors de l’année précédente.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes