AccueilPolitiqueGéopolitiqueDélimitation des frontières maritimes : L’Algérie et l’Italie en négociations ?

Délimitation des frontières maritimes : L’Algérie et l’Italie en négociations ?

Algérie / ItalieManlio Di Stefano, Secrétaire d’État au Ministère italien des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale compte ouvrir les négociations à propos de la délimitation des frontières maritimes entre l’Algérie et l’Italie.

En effet, selon un communiqué des services du Ministère des Affaires Étrangères (MAE), rapporté ce 22 septembre par le média arabophone El Bilad, le Secrétaire d’État au Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale de la République Italienne, Manlio Di Stefano effectuera, ce 23 septembre, une visite en Algérie. « La question de la délimitation des frontières maritimes entre l’Algérie et l’Italie sera au rendez-vous », a précisé la même source.

Ainsi, « dans le cadre des consultations politiques régulières entre les deux (02) pays; inscrites au titre du Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération entre l’Algérie et l’Italie »; le responsable Italien participera à la supervision de la mise en place officielle d’un Comité technique; qui se chargera de délimiter et de tracer les frontières maritimes entre les deux (02) pays. Et ce, « conformément aux engagements pris par les hautes autorités Algériennes et Italiennes »; a souligné le communiqué.

Par ailleurs, au cours de cette visite, Manlio Di Stefano s’entretiendra « avec le Secrétaire Général du MAE, Chakib Rachid Kaïd; ainsi qu’avec plusieurs haut responsables Algériens ». De plus, selon notre source, « ces discussions seront axées sur l’examen de l’état et des perspectives de la coopération bilatérale ». Il est également question de discuter de la programmation des grandes échéances bilatérales; a-t-on indiqué; en particulier, « celle de la quatrième (04e) session de la réunion bilatérale de haut niveau; ainsi que le forum d’affaires devant la précéder ».

Des médias et personnalités publiques italiennes accusent l’Algérie de s’être accaparée des eaux internationales Sardes

En effet, en février dernier l’ancien président de la région Sarde, Mauro Pili s’est attaqué à l’Algérie, en l’accusant de s’être accaparé les eaux maritimes internationales jusqu’en Sardaigne. D’autres hommes politiques se sont joints à sa position, dont Salvatore Deidda, député du parti xénophobe Fratelli d’extrême-droite.

D’ailleurs, la question des frontières maritimes est remontée à la surface en avril 2018, date de la publication d’un décret présidentiel instituant une ZEE pour l’Algérie en mer. Une mesure qui a créé, depuis cette époque des attaques médiatiques italiennes contre l’Algérie.

Rappelons dans ce contexte que le ministre des Affaires Étrangères, Sabri Boukadoum et son homologue italien, Ligui Di Maio avaient convenu, en juillet dernier lors d’une rencontre à Rome, d’entamer des négociations sur la délimitation des frontières maritimes et des zones économiques exclusives (ZEE) entre les deux (02) pays à partir de septembre 2020.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes