AlgérieGéopolitique

L’Espagne en « désaccord » avec l’Algérie sur les frontières maritimes

0
frontiere algerie espagne
S'abonner :

Algérie/Espagne – La chef de la diplomatie espagnole a exprimé son « désaccord » avec l’Algérie sur la question des frontières maritimes séparant les deux pays en mer Méditerranée.

De passage sur la radio espagnole Cadena Ser, la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, a exprimé son rejet de la carte que l’Algérie a fixé aux frontières maritimes, estimant que la délimitation des eaux territoriales, décidée unilatéralement en avril 2018 par l’Algérie, touche à l’archipel espagnol des Baléres, a rapporté ce 21 février l’Agence de presse AFP.

En effet, selon le ministre espagnol, l’Algérie a prolongé unilatéralement les frontières de la zone maritime économique exclusive (ZEE) par un décret présidentiel daté d’avril 2018, expliquant que les nouvelles frontières ont outrepassé l’archipel des îles Baléares. Selon le quotidien espagnol El Pais, ce nouveau tracé englobe même l’île de la Cabrera, située à une dizaine de kilomètres au sud de l’île de Majorque.

« Quand tes eaux territoriales chevauchent celles de ton voisin, cela doit donner lieu à négociation, et dans la pratique, ces négociations durent très très longtemps. […] Ce que nous avons fait, c’est exprimer notre désaccord afin d’obliger l’autre partie [l’Algérie] à démarrer une négociation. Et cette négociation, n’a pas eu lieu depuis 2018. », a indiqué la ministre Arancha Gonzalez Laya, qui sera en déplacement à Alger le 26 février prochain.

Soulignons à ce propos que l’ancien président de la Sardaigne en Italie, Mauro Pili en l’occurrence a lui aussi, accusé l’Algérie plus tôt ce mois-ci, d’avoir « annexé les eaux internationales Sardes ».

Algérie : Tebboune va-t-il fermer le « Square » ? (marché noir de devises)

Article précédent

Algérie : Tebboune promet d’augmenter l’allocation touristique

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.