AccueilÉconomieDevise AlgérieAlgérie : Les devises en hausse record sur le marché officiel, le...

Algérie : Les devises en hausse record sur le marché officiel, le marché noir déserté

Algérie – Les principales devises, à savoir l’euro et le dollar, ont fait, en particulier la monnaie étasunienne, un saut spectaculaire dans l’échelle des cours de change de la Banque d’Algérie; tandis que le marché noir perd toujours pied.

Le dollar a en effet battu, dans les cotations officielles de la Banque d’Algérie, un record historique supplémentaire, dans une série de performances inédites qui l’ont conduit, au bout d’un mois uniquement, à réaliser un gain de valeur de 6%; en comparaison avec le dinar. 1 dollar américain vaut désormais 127,02 unités de notre monnaie nationale.

Les cotations de la même institution bancaire on vu la monnaie unique européenne enregistrer une hausse sensible. L’euro s’est effectivement redressé légèrement pour atteindre les 137,59 dinars. Lesdits cours de change des principales devises sont valables pour les transactions financière qui impliquent des partenaires étrangers, intervenant dans le cadre des activités commerciales de l’import/export des biens et services

Par contre, les cours du dollar ne s’élèvent qu’à 166 dinars dans la sphère informelle, notant ainsi un écart de seulement 30% avec la tarification officielle. Le taux de 1 euro sur le marché noir, quant à lui, équivaut à uniquement à 185 dinars à l’achat et ne s’écarte de cette façon de celui formel que de 34%.

Sur le marché noir des devises, l’ambiance diverge radicalement

Force est de constater que le marché noir de change ne profite aucunement de la récente logique haussière pour cesser de s’enfoncer, et le motif n’est rien d’autre que le retrait massif de sa clientèle, y compris celle la plus importante; depuis le déclenchement de la crise sanitaire et d’après les mêmes propos, ce n’est que la fin présumée de la pandémie du Coronavirus qui nous révélera la reprise ou pas de l’accélération de son fonctionnement. 

Abdelhak Lamiri, expert en économie, a affirmé, dans une déclaration au quotidien national El Moudjahid; que l’effondrement des prix sur les points de vente des devises, semblables à celui du Square Port-Saïd d’Alger; se poursuivra en raison des acheteurs quasiment absents sur place, pour cause de l’épidémie du Covid-19. Le spécialiste se réjouit d’une telle évolution qu’il a qualifié de favorable.

Il est utile de souligner que sont nombreux les spécialistes et les experts ayant affiché leur soutien en faveur de la fermeture définitive du marché parallèle des devises en Algérie, et leur substitution par des bureaux de change agréés; qu’un règlement de mars dernier est- venu stimuler en tentant de séduire les investisseurs concernés. 

En outre, l’économiste et expert financier, Omar Berkouk, a carrément prédit l’inévitable disparition la sphère informelle du marché algérien de change. La balance pèse apparemment et pour l’instant et en dépit de son émergence relative en faisant appel à internet; du côté de ce dernier lourdement affecté par les retombées du contexte sanitaire critique et incertain. En revanche, d’autres observateurs; assurent le retour à la normale des activités des cambistes, dès que le virus sera neutralisé. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici