GéopolitiqueMaghreb

Nouvelle polémique entre l’Algérie et le Maroc sur la question Sahraouie

0
Algérie Maroc
S'abonner :

Algérie/Maroc – Une réunion sur la question du Sahara occidental, s’est tenue jeudi au Conseil de sécurité de l’ONU. Des diplomates du Maroc mécontents, ont « critiqué » la délégation diplomatique Algérienne présente sur place.

En effet, la rencontre a eu lieu le 9 avril dernier aux Nations Unies, et à son ordre du jour le conflit autour de l’épineuse affaire du Sahara occidental, après quoi la délégation marocaine est revenue furieuse en raison du comportement des diplomates algériens qu’ils ont jugé comme non conforme à la mission attribuée sur la question à l’Algérie par la communauté internationale; rapporte l’Agence MAP Maghreb Arabe Presse.

Des sources diplomatiques marocaines ont effectivement fait part au média officiel de leur mécontentement à l’égard de leurs homologues algériens, en accusant l’Algérie de « partie principale au différend régional sur le Sahara marocain».

« Si l’Algérie souhaite se montrer à la hauteur du rôle que lui assigne la résolution 2494 du Conseil de sécurité, elle devra mobiliser son activisme pour renforcer son engagement dans le processus des tables rondes, de manière constructive et en faisant preuve de réalisme et de compromis, jusqu’à son aboutissement »; ajoute l’agence de presse.

Avant cela, on parlait de normalisation des relations

Le 19 décembre 2019, à l’occasion de la cérémonie de son investiture à la tête de l’Etat, le président Abdelmadjid Tebboune a rappelé, après avoir souligné que le désaccord relatif au Sahara occidental était «une question de décolonisation», soumise au traitement par les instances des Nations Unies, la position de l’Algérie qui demeure favorable à l’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple du Sahara occidental, indique le site d’information russe Sputnik.

A partir de la même tribune, Tebboune n’a pas manqué d’évoquer la possibilité d’une normalisation des relations algéro-marocaines, en dépit des difficultés posées par la problématique sahraouie; avançant « que cette question ne devait pas être un obstacle pour la reprise de relations normales entre les deux pays »; soulève la même source.

Pour sa part, le monarque marocain Mohammed VI avait antérieurement suggéré aux autorités algériennes la mise en oeuvre d’un canal bilatéral de discussion et de dialogue avec franchise et sans détour; pour préparer le terrain en éliminant les entraves qui le piègent; afin de le rendre propice au développement de relations d’amitié et de bon voisinage entre les deux pays, cite également le média. 

Article recommandé :  Le Maroc construit une base militaire à 1 Km des frontières avec l’Algérie

Algérie : Tentative d’introduction de faux billets sur le marché noir de devises

Article précédent

Algérie : Liberté de la presse, blocage de sites.. Belhimer s’exprime

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires