Maghreb

Maroc : Polémique après la fuite d’un Koweïtien accusé de viol sur mineure

0
Maroc koweitien viol mineur
S'abonner :

Maroc – Un ressortissant koweïtien jugé au Maroc pour « viol sur mineure » s’est échappé des filets de la justice marocaine. Une affaire qui a suscité des remous dans la presse et les réseaux sociaux marocains.

Poursuivi pour le viol d’une adolescente de 14 ans au Maroc, le ressortissant koweïtien âgé de 24 ans avait bénéficié de la liberté provisoire après avoir payé une caution de 30.000 dirhams et devait comparaître devant la justice marocaine le 11 février dernier pour « attentat à la pudeur avec violence » et « exploitation sexuelle », a rapporté l’Association marocaine des droits humains (AMDH).

L’accusé a cependant décidé de fuir le Maroc « quelques heures après sa remise en liberté provisoire, à savoir  le 28 janvier, malgré les garanties présentées par l’ambassade du Koweït à la justice marocaine », selon la même source qui précise que la décision relative à sa libération provisoire était assortie d’une interdiction de sortie du territoire national (ISTN).

Plusieurs voix se sont élevées au royaume pour dénoncer la décision émise par le tribunal, qui avait « accordé la liberté provisoire à un individu ayant reconnu ses crimes », souligne le média marocain Bladi Net.

Le Conseil national des droits de l’homme a qualifié cette affaire de « mépris pour l’enfant mineure et la femme marocaine en général » et a vivement dénoncé « le manque d’engagement de l’ambassade du Koweït », précise le site Medias24.

British Petroleum (BP) veut reprendre son investissement en Algérie

Article précédent

Algérie : Libération de Nour El Houdda Oggadi et 3 autres détenus

Article suivant

Lire aussi

avatar
  S’abonner  
Notifier de