AccueilÉconomieDevise AlgérieAlgérie : quel montant en euros autorisé à entrer et sortir ?...

Algérie : quel montant en euros autorisé à entrer et sortir ? La douane répond

Devise – Depuis la réouverture des frontières algériennes, une question est sur toutes les lèvres : quel est le montant maximum en euros qu’un voyageur peut faire entrer et sortir d’Algérie ? Nous vous dévoilons sa réponse dans la suite de notre article. 

Ils sont nombreux à boucler leurs valises pour se rendre sur le territoire algérien. En tenant compte des avions utilisés par la totalité des compagnies autorisées à opérer des vols commerciaux depuis et vers le pays, plus de douze mille billets sont mis en vente chaque semaine. Cette hausse de voyages a-t-elle engendré un changement du seuil du montant en euros autorisé au niveau des aéroports d’Algérie ?

Les hautes autorités ont vu et revu à maintes reprises la somme ces dernières années. Ce qui a créé une certaine confusion autour de la question liée à l’importation et l’exportation matérielles de devises. Pour éviter toute mésinformation, la Direction générale des douanes (DGD) a tenu à apporter un éclairage inédit. Selon la tutelle du ministère des Finances, tout montant est obligatoirement subordonné à une déclaration auprès des services douaniers. 

En ce qui concerne les voyages depuis le territoire national à destination d’un quelconque pays étranger, l’Algérie autorise à chaque passager à faire sortir tout montant en billets de banque étrangers. Ou bien en chèques de voyage. Les voyageurs résidant sur le sol national peuvent transporter avec eux une somme de 7.500 euros. Mais sous une seule condition ! Ils sont tenus de présenter une attestation bancaire. 

Devises: informations douanières concernant les voyages au départ et à destination de l’Algérie 

« Les voyageurs résidents sortant d’Algérie sont autorisés à exporter, par voyage, un montant maximum équivalent à 7500 euros, prélevé d’un compte devises ouvert en Algérie et/ou des montants couverts par une autorisation de change de la Banque d’Algérie ». Il s’agit là en effet de ce qu’a précisé la Direction générale des douanes (DGD) sur son site officiel. 

Maintenant, si la valeur est supérieure à 7.500 €, les voyageurs sont dans l’obligation de disposer d’une autorisation de la BA. C’est ce qu’a en outre fait savoir l’administration publique algérienne précitée. Les touristes étrangers doivent, quant à eux, se munir d’un reçu bancaire. Ce même justificatif doit attester le change d’une partie ou de la totalité de la somme en devises, dépassant les 1000 euros.

Celle qu’ils auront déclarée à l’entrée du territoire national. Quid des voyageurs entrant en Algérie ? Aucune limite d’importation. Toutefois, une déclaration douanière est obligatoire pour les montants au-dessus de 1000 €. C’est ce qu’a en outre souligné la DGD sur la déclaration de devises et objets de valeur. Elle a mentionné, dans le même sillage, l’article 72 de la LF 2016. 

Quant au dinar algérien, la loi offre seulement aux voyageurs résidents de l’importer et l’exporter. « Néanmoins, dans la limite d’un montant maximum de 10.000 DA ». C’est ce qu’a souhaité encore rappeler la tutelle. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes