AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire 2022 en Algérie : le ministre s’exprime sur la crise...

Rentrée scolaire 2022 en Algérie : le ministre s’exprime sur la crise des livres

Algérie – Le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed s’est exprimé au sujet de la crise actuelle des livres qui sévit à la rentrée scolaire 2021-2022 dans notre pays.

En effet, la pénurie des livres fait causer à rentrée scolaire 2022 en Algérie. Ces manuels indispensables pour les élèves qui se vendaient autrefois avec facilité, sont devenus une denrée rare. À cet effet, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed est sorti. Voici les détails, juste en bas. 

Face à cette crise, le premier responsable de l’Éducation nationale en Algérie a réagi. Il a insisté sur l’importance de diversifier les sources d’acquisition des livres scolaires. Tout en soulignant la nécessité d’activer tous les mécanismes garantissant le droit de l’élève à se procurer le manuel. C’est en diversifiant les sources d’acquisition. Il est question de ce que rapporte Echorouk, ce 26 septembre 2021 .

De surcroît, la tutelle a indiqué que le président de la République s’est prononcé à cet égard lors de la dernière rencontre gouvernement-walis. C’était au Palais des Nations au Club des Pins à Alger, ce samedi. Tebboune a appuyé sur la nécessité de régler immédiatement la question du transport scolaire. Ainsi que la question liée à restauration scolaire dans les établissements. 

Les instructions du ministre de l’Éducation nationale 

À ce propos, le ministre du secteur de l’Éducation a rappelé la nécessité d’activer les Assemblées populaires communales (APC) dont font partie les directeurs des établissements scolaires primaires. Cela afin qu’ils apportent tous leur apport et contribuer à régler ces problèmes. Cela dans l’immédiat. C’est toujours d’après la source médiatique qui a repris la communication du ministre.

En outre, pour ce qui est des redoublements, le ministre a également souligné la nécessité de répondre au plus grand nombre possible de recours. Toutefois, c’est en veillant à respecter les principes régissant le système éducatif algérien, a-t-il particulièrement insisté.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes