AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantEnseignement de Tamazight en Algérie : le ministre de l’Éducation précise

Enseignement de Tamazight en Algérie : le ministre de l’Éducation précise

Algérie – Suite à la polémique déclenchée au sujet de l’enseignement de la langue tamazight, le ministère de l’Éducation nationale a tenu à rassurer quant à la consécration de l’enseignement de cette langue dans les établissements scolaires.

En effet, le sujet de l’enseignement de Tamazight en Algérie a fait couler beaucoup d’ancre dernièrement. Certains enseignants de cette langue ont contesté la marginalisation de la matière scolaire. Il en va de même pour le syndicat, CNILA, ayant dénoncé « une volonté de confinement de la langue tamazight dans un moment pédagogique marginal ». Face à cette controverse, le ministère de l’Éducation a donné des éclaircissements concernant l’enseignement de Tamazight en Algérie.

Effectivement, le département de Abdelhakim Belabed a nié l’exclusion de l’enseignement de la langue qui revêt le caractère de langue nationale et officielle. Cela, lors d’une rencontre ayant réuni le premier responsable du secteur et le secrétaire général du Haut Commissariat de l’amazighité, El Hachemi Assad. Ainsi qu’une délégation de membres du Secrétariat général et des cadres de l’administration centrale.

Durant cette rencontre qui a eu lieu au siège du ministère, Abdelhakim Belabed a rassuré que ladite matière est approuvée par son département. Le ministre a formellement nié toutes les fausses interprétations concernant le statut de tamazight. Cela en réitérant sa présence « permanente » dans le calendrier officiel. C’est de toute manière ce qui ressort du communiqué rendu public dans la page Facebook du département ministériel de l’Éducation.

La nouvelle décision du ministère de l’Éducation nationale

Par ailleurs, les deux instances se sont convenues de rétablir le comité mixte entre les deux organismes. Un comité gelé depuis 2015. Et ce, afin de suivre des processus d’enseignement de tamazight à l’école algérienne dans le cadre le plus approprié. Il est question là encore de ce que soulève le même communiqué.

Pour conclure, le ministère de l’Éducation nationale a assuré également la généralisation progressive de l’enseignement de cette matière scolaire. Et ce, dans tout le territoire national. Notamment après son introduction en tant qu’axe essentiel dans l’avant projet du Plan d’action du Gouvernement. Il s’agit toujours de ce dont nous informe la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes