Rapatriement d’Algériens de France : Corsica Linea suspend ses liaisons

Algérie / France – Alors que 17 de ses marins ont été testés positifs au Coronavirus, la compagnie de navigation maritime française, Corsica Linea suspend ses dessertes de rapatriement d’Algériens bloqués en France depuis le début de la pandémie.

En effet, le rapatriement par voie maritime, des ressortissants Algériens coincés en France, est pour l’instant suspendu suite à la campagne de dépistage lancée à bord des navires de Corsica Linea. Cette dernière a enregistré 17 cas positifs de contamination au Coronavirus sur ses marins.

Cela dit, parmi les marins infectés figurent 16 à bord du car-ferry « Danielle Casanova » et 1 à bord du « Jean Nicoli »; a indiqué le 12 juillet dernier le quotidien français, La Provence. Toutefois, les tests sur les équipages se sont poursuivis, ne révélant aucun nouveau cas sur le navire de « Pascal Paoli ». Ainsi, par mesure de sécurité, la compagnie va entamer une nouvelle série de tests qui sera réalisée ce 15 juillet. 

Par ailleurs, notre source a précisé que le « Danielle Casanova » pourrait reprendre sa navigation vers la Tunisie; à condition que cette série de tests s’avéraient négatifs. Néanmoins, l’Algérie ne fait pas toujours pas partie du programme de dessertes de la compagnie de navigation maritime; bien que celle-ci eût prévu de reprendre ses « traversées France – Algérie; à compter du 13 juillet 2020. 

En attendant leur rapatriement, les Algériens bloqués en France et à l’étranger s’impatientent  

En effet, les Algériens immobilisés en France et à l’extérieur du pays; attendant leur rapatriement en Algérie doivent encore prendre leur mal en patience. S’agissant de ce registre, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a révélé le 04 juillet dernier lors d’une entrevue accordée au média France 24; que l’ouverture ou non des frontières, dépend de l’évolution de la courbe épidémique du Coronavirus dans le pays. 

Par ailleurs, jusqu’à présent les frontières de l’Algérie demeurent fermées et des milliers d’Algériens se trouvant dans divers pays; restent en situation de blocage. La fermeture des frontières « est une décision salutaire tant que l’épidémie ne sera pas maîtrisée; préservant ainsi l’Algérie des cas importés »; a tranché le Dr. Bekkat Berkani. 

Pour rappel, la barre des 500 cas a été franchi hier, 14 juillet. Pour sa part, Berkani a pointé du doigt l’indifférence et l’irresponsabilité de certains citoyens qui ont engendré cette sensible hausse; de part leur manque de respect des gestes barrières anti-Coronavirus; alors que l’objectif de ces derniers est d’éviter de futurs cas de contagion. Face à constat, la Présidence a instruit une nouvelle mesure de confinement; notamment l’interdiction de circulation entre les 29 wilayas les plus touchées; par cette fameuse pneumonie virale.

Partager sur :

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !