Voyageurs Algériens

Ouverture des frontières avec l’Algérie : L’Union européenne obstinée

1
Union européenne Algérie
S'abonner :

Algérie – L’Union européenne maintient sa décision d’inclusion de l’Algérie, dans la liste des pays sanitairement sécurisés; admis d’accès sur son aire. 

L’agence de presse Reuters a indiqué hier, 14 juillet 2020, que l’Union européenne maintient toujours la décision prise lors de l’assemblée, qui s’était déroulée le 30 juin dernier. En effet, lors de cette réunion l’ensemble des représentants des pays de l’UE, ont émis une liste d’admission des pays autorisés d’accès à l’espace Schengen; dont l’Algérie fait partie. 

Par ailleurs, et suite à la recrudescence faramineuse de l’indice épidémiologique en Algérie, ces derniers jours; la France ainsi que d’autres pays européens réfutent la décision de l’Union européenne en excluant l’Algérie, de leurs listings des pays autorisés d’intrusion sur leurs territoires. A cet égard, diverses raisons justifient leurs positions mais le risque épidémique demeure le principal argument d’opposition. 

Néanmoins, l’Union européenne décide de ne pas suivre la France dans sa ferme décision. En dépit de la révision effectuée par les membres actifs de l’UE; ces derniers ont décidé de ne pas dispenser l’Algérie de la liste des « pays sûrs », permit de survoler l’aire Schengen. 

La France s’oppose fermement et ouvertement à la sentence de l’UE

Malgré la sensible hausse des contaminations au coronavirus, enregistrée cette dernière quinzaine en Algérie;  l’UE juge ces statistiques de faibles par rapport aux autres pays qui connaissent un réel rebondissement des contagions. 

Cependant, le Maroc aussi fut sujet d’exemption. Ainsi, deux pays maghrébins sont jugés périlleux par certains pays européens, notamment celui de l’hexagone; qui a décidé d’émettre de strictes clauses nationales qui garantiront l’interdiction d’accès à l’Algérie sur son sol.  

En effet, la France a décidé de s’opposer à la décision de l’Union européenne, en excluant l’Algérie de son répertoire; des pays autorisés de circulation sur sa zone aérienne. Un verdict prononcé, suite à la transportation de certains cas testés positifs au coronavirus, au bord des vols de rapatriement récemment établis.  

 

Article recommandé :  Visa/Voyage : La Turquie et la Tunisie ouvrent les frontières aux Algériens

Rapatriement d’Algériens de France : Corsica Linea suspend ses liaisons

Article précédent

Air Algérie s’exprime sur ses pertes à cause de la suspension des vols

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

De toutes les façons , lle pouvoir ‘Algérien a décidé de fermer les frontières , toutes les frontières donc quelleque soit la position des uns et des autres , il n’y aura pas de nationaux , sauf de l’étranger, qui iront ni en France , ni en Europe et nul part ailleurs. L’Algérie en a décidé ainsi , chose qui aurait pu être faite dès le début Fevrier afin de freiner « l’importation du virus » , mais au 24 Mars , il était déjà trop tard puisque le 17 Février, le premier cas fut découvert par l’IPA d’Alger sur un Italien… Lire la suite »

Last edited 20 jours il y a by Mellah hocine