Voyageurs Algériens

Ouverture des frontières / reprise des vols en Algérie : Berkani s’exprime

1
vols Algérie ouverture frontières
S'abonner :

Algérie – La décision de reprise des vols en Algérie dépendant de l’ouverture des frontières aériennes, demeure suspendue de par la recrudescence du bilan des contaminations. Un fait dont le docteur Bekkat Berkani apporte plus d’éclaircissements. 

En dépit, de la reprise graduelle de certains pays de leur train de vie habituel, incluant un trafic de circulation florissant; l’Algérie demeure téléspectatrice en vue de son actuelle condition sanitaire défavorable. Une conjoncture qui empêche la reprise des vols en Algérie, ainsi que l’ouverture des frontières. voayage

En effet, l’Algérie sursaute suite à un interminable scénario sanitaire cauchemardesque. Ce dernier, surgit depuis plus d’une semaine et souligne une hausse considérable de prolifération du coronavirus. Une matrice de contagion dont la propagation s’étend sur de nombreuses wilayas; menant vers un verdict tranchant qui rejette la proposition d’ouverture des frontières algériennes. 

Une obstruction ouvertement prononcée par le Dr Bekkat Berkani, membre du Conseil scientifique de suivi épidémiologique. Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins a indiqué, que les frontières algériennes ne peuvent être sujet de réouverture, à  l’heure actuelle; en raison de la non dépréciation conditionnelle de la pandémie; avait-il déclaré dans un entretien avec la presse lundi dernier, 6 juillet 2020.  

Frontières algériennes : vers une conjecture suspensive des vols de rapatriement

Dans son entrevue avec la presse, le Dr Bekkat Berkani a abordé le cas des ressortissants français récemment rapatriés. Il a explicité que l’Etat français a recensé de nombreux cas testés positifs (une cinquantaine au total). Une constatation inquiétante, d’autant plus que le corps médical se manifeste et rétorque sur l’insoutenable charge qui s’alourdit avec la hausse des contaminations. 

En outre, cette situation mène vers une probabilité praticable afin de contrecarrer l’expansion épidémiologique. Cette dernière consiste à suspendre provisoirement les vols spéciaux. 

Rappelons que toutes ces décisions ont été discutées et exprimées, suite au bilan alarmant recensé depuis le 3 juillet 2020. Il est à remédier que depuis ladite date, la courbe de contagion a dépassé les 400 cas. Et à cet égard, le docteur Bekkat Berkani a stipulé que l’indifférence et l’irresponsabilité de certains citoyens ont engendré cette sensible hausse. 

A cet effet, il n’a pas omis de remédier l’impérative nécessité de respecter les gestes barrières basiques, afin d’endiguer de futurs risques de contaminations plus violents; a-t-il justifié. 

Article recommandé :  Date de l’ouverture des frontières en Algérie : La prévision de Berkani

Immobilier en Algérie : Baisse des prix des logements par le coronavirus ?

Article précédent

Été 2020 : La Tunisie attend les touristes Algériens

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Une situation qui arrange certaines parties . Quid de l’irresponsabilité du citoyen , et la responsabilité des pouvoirs publics, alors ? Comment accuser les citoyens si l’état reste absente de la gestion de la pandémie ? Mis à part les chiffres , et quels chiffres ?, quoi de plus est assuré par les pouvoirs publics afin de protéger le citoyen ?. Jusqu’aux hôpitaux où un état de délabrement est constaté, où les décès sont remis aux familles par tirage au sort, où le personnel soignant est très mal protégé. Sur ce plan , bien précis , que pouvait bien dire le Docteur ?

Comments are closed.