Le PDG d’Air Algérie évoque la reprise des vols avec Igor BELIAEV

Algérie – Lors d’une rencontre effectuée cette semaine avec l’ambassadeur Russe, le PDG d’Air Algérie a évoqué les perspectives de la reprise des vols et l’ouverture de l’espace aérien entre les deux (02) pays.

En effet, au cours d’une rencontre qui a eu lieu le 14 septembre dernier, entre Bakhouche Alleche, premier responsable de l’entreprise nationale de transport par les airs; Air Algérie et l’ambassadeur russe en Algérie, Igor BELIAEV, la question de la reprise des vols; entre les deux (02) pays était au rendez-vous; selon ce qu’a indiqué un communiqué de la diplomatie russe diffusé le 16 septembre sur sa page Facebook.

Ainsi, « déroulée dans une ambiance traditionnellement amicale, les deux (02) parties ont discuté des perspectives de la reprise des vols et de l’ouverture de l’espace aérien entre les deux (02) pays »; a précisé l’Ambassade de Russie en Algérie. Néanmoins, aucun détail sur le contenu exacte des discussions n’a été communiqué. De plus, selon notre source les deux responsables ont également abordé d’autres points de coopération d’intérêt mutuel.

À noter que la compagnie aérienne nationale, Air Algérie se prépare à reprendre son activité; une fois la réouverture des frontières décrétée; a récemment réaffirmé le porte-parole d’Air Algérie, Amine Andaloussi. Il poursuit en révélant que les préparatifs de la reprise des vols se poursuivent et n’ont pas cessé; dont la stérilisation des avions et le processus de mise à jour des billets. « La compagnie n’attend que le feu vert du président de la République, Abdelmadjid Tebboune pour que ses avions décollent à nouveau »; a-t-il confié.

https://www.facebook.com/RussieEnAlgerie/posts/4397627633611846

Plusieurs voix s’élèvent pour activer l’ouverture des frontières 

En effet, de nombreux appels revendiquant l’ouverture des frontières du pays ont vu le jour ces dernières semaines. Il s’agit cependant d’avis partagés entre plusieurs députés et représentants de forums. Cela dit, le premier à s’être lancé dans cette quête n’est autre que le représentant à l’APN de la communauté nationale à l’Étranger, et député de l’émigration, Noureddine Belmeddah. Celui-ci a écrit une lettre adressée directement au chef de l’État Abdelmadjid Tebboune; dans laquelle il expliquait la nécessité d’ouvrir les frontières de l’Algérie.

D’autre part, il y a également l’appel de la députée représentante de la zone Afrique et Moyen-Orient, Amira Salim qui revendique une ouverture progressive des frontières. Par ailleurs, le député et membre à l’APN, Lakhdar Benkhellaf a soutenu qu’il faudrait d’abord programmer de nouvelles opérations de rapatriement, pour ensuite commencer à étudier l’éventuelle décision d’ouverture des frontières.

De son côté, le vice-président du Forum Algéro-Turc, Nour El Islam Touat a déclaré que le forum tend à communiquer avec les autorités Algériennes afin d’ouvrir les frontières entre les deux pays. Il en est de même pour le Forum Algéro-Scandinave. Selon un de ses membres, Samir Ounas, l’organisme tente également de discuter avec les autorités du pays; afin de permettre la suspension de la fermeture des frontières entre les pays de l’Europe du nord et l’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes