Algérie : Ouverture progressive des frontières..La proposition d’Amira Slim

Algérie – Les frontières algériennes maritimes terrestres et aériennes sont fermées depuis la mi-mars. Six mois après, de plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer leur ouverture. Une autre députée rejoint les plusieurs voix et plaide en faveur de « l’ouverture progressive » des frontières algériennes. Il s’agit en l’occurrence d’Amira Slim.

En effet, la députée et représentante de la communauté au Maghreb et du Moyen-Orient, Amira Slim plaide en faveur de « l’ouverture progressive » des frontières de l’Algérie. C’est en tout cas ce qui ressort de sa déclaration au site spécialisé Djalia DZ

Ainsi, la députée unifie sa voix avec plusieurs responsables et citoyens algériens qui réclament depuis des semaines l’ouverture du ciel Algérien qui reste fermé depuis exactement six mois, soit la mi-mars. Pour elle, « l’ouverture progressive des frontières » est la solution la plus plausible pour l’Algérie.

Voici ce que réclame un autre député

À son tour, le parlementaire et député du Rassemblement national démocratique, Hakim Berri a demandé au président de la République, Abdelmadjid Tebboune d’ouvrir les frontières algériennes. C’est-à-dire répondre favorablement à la volonté d’un grand nombre d’Algériens qui réclament la même chose pour plusieurs raisons. 

Dans le même ordre d’idée, Hakim Berri a expliqué que l’ouverture des frontières algériennes devra permettre « aux ressortissants algériens de voyager ». De même, elle va faciliter aux membres de la communauté de la diaspora algérienne à l’étranger de rengager leur pays natal l’Algérie pour qu’ils puissent enfin voir leurs familles.

Selon le même site arabophone, le député a envoyé une missive au chef d’état datant du 07 septembre dernier. Dans ladite lettre; Hakim Berri n’a pas omis d’avancer quelques propositions. Ces dernières « devront être respectées par les voyageurs venant en Algérie »; estime-t-il. Il a cité, entre autres, la présentation d’un « test négatif au Coronavirus au moyen de la détection en laboratoire PCR 72 heures avant l’entrée sur le territoire national »; ajoute le député.

Il convient de rappeler que les Algériens ont opté pour plusieurs méthodes afin de faire entendre leurs voix aux hautes autorités. Des dizaines ont manifesté devant l’Ambassade de l’Algérie à Paris. Des milliers ont signé une pétition adressée au président de la république. Bien que les méthodes se multiplient; la demande reste la même, l’ouverture du ciel algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes