AccueilGuide VoyagesFermeture des frontières en Algérie.. Deux lycéens ratent le BAC

Fermeture des frontières en Algérie.. Deux lycéens ratent le BAC

Algérie – Selon une déclaration du représentant à l’APN de la communauté nationale à l’Étranger, et député de l’émigration, Noureddine Belmeddah la fermeture des frontières du pays a empêché deux (02) lycéens de passer l’examen du baccalauréat.

Intervenant ce 17 septembre sur la chaîne arabophone Echorouk News TV, via un appel téléphonique; le député de la communauté nationale à l’étranger, Noureddine Belmeddah; s’est exprimé sur les conséquences de la fermeture des frontières de l’Algérie, qui dure maintenant depuis un semestre. 

Toutefois, il a affirmé avoir reçu des réponses plutôt positives, de la part des autorités Algériennes. Néanmoins, « cela nécessite de la préparation et du temps; afin de bien équiper les aéroports et les ports nationaux des dispositifs et des protocoles sanitaires de prévention anti-Coronavirus »; a Belmeddah expliqué.

Poursuivant son intervention, le parlementaire a regretté les conséquences que subissent les membres de la communauté Algérienne vivant à l’étranger. « Il y a des familles ayant une résidence à l’étranger ou la nationalité étrangère; et dont les enfants étaient scolarisés en Algérie et devaient passer les épreuves du baccalauréat. Cependant, j’en connais deux (02) qui ont raté le BAC; car ils se trouvent à l’étranger et sont interdits d’accès au pays; a confié le membre de l’APN à notre source.

Berkani explique pourquoi les autorités hésitent à ouvrir les frontières

Pour sa part, le membre de la Commission Scientifique en charge du suivi de l’évolution de la pandémie du Covid-19 en Algérie, le docteur Mohamed Bekkat Berkani a également intervenu auprès de notre source, et s’est une nouvelle fois prononcé sur la reprise des vols et l’ouverture des frontières de l’Algérie.

« Le problème c’est que les pays où se trouvent une grande partie de la communauté nationale sont des pays; où le bilan épidémiologique recensent quotidiennement un nombre important de contaminations au Coronavirus », a souligné le membre du Comité Scientifique. « Par exemple, cette semaine la France a comptabilisé un pic allant à 10.000 nouveaux cas de contagions en l’espace de 24 heures »; a-t-il rappelé.

Selon sa déclaration, « la priorité va d’abord à la préservation de la santé des ressortissants Algériens à l’intérieur du pays ». De ce fait, « la reprise des vols doit être bien étudiée afin d’éviter de revenir à la case départ »; a-t-il soutenu. Parmi les recommandations dont a récemment fait part, le président de l’ordre des médecins; l’on retrouve la création d’une liste rouge, contenant les pays qui enregistrent d’importants nombres d’infections au quotidien, et ainsi interdire le trafic de et vers ces pays-là.

https://www.facebook.com/EchorouknewsTV/posts/3510214705758283

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes