Digital

Le paiement mobile va débarquer en Algérie avant la fin 2020

0
m-paiement mobile algérie
S'abonner :

Algérie – Après l’E-paiement, place au M-paiement. Selon l’administrateur du GIE Monétique; le lancement du paiement par téléphone mobile est en cours de finalisation et sera opérationnel avant la fin de l’année 2020.

Lors d’un entretien accordé à l’APS le 11 avril, le premier responsable du Groupement d’intérêt économique (GIE) Monétique, Madjid Messaoudene; a fait savoir qu’après avoir enregistré une hausse des transactions de paiement électronique en 2019; ainsi qu’une augmentation considérable lors du premier trimestre de 2020, le M-paiement se fera avant la fin 2020; étant le projet en cours de parachèvement, a-t-il déclaré.

« Ce que nous pouvons avancer aujourd’hui, c’est que le m-paiement sera une réalité avant la fin de l’année »; promet l’administrateur du GIE Monétique révélant que la description fonctionnelle et technique du modèle dédié à l’Algérie est finalisée et qu’actuellement la phase de concrétisation est en cours. Afin de réaliser ce projet; l’organe Monétique collabore de près avec plusieurs éditeurs et intervenants, sous la tutelle de la Banque d’Algérie; a indiqué l’intervenant.

Il est utile de préciser que les paiements mobiles sont des transactions effectuées depuis un téléphone mobile et débitées sur carte interbancaire (CIB), sans utiliser du cash (monnaie fiduciaire). Ainsi, cette nouvelle solution permettra aux consommateurs de régler leurs achats seulement en scannant un code-barres intelligent (QR) de la caisse du commerçant; via une application spécifique conçue dans ce sens par le Groupement.

Le M-paiement pour remplacer les TPE classiques ?

Il s’agit d’un dispositif plutôt fluide concernant les formalités administratives, et rend service aux consommateurs et aux commerçants; en simplifiant le paiement. D’ailleurs, les clients ne seront plus obligés de se déplacer avec des sommes d’argent liquides afin de régler leurs achats; quant aux commerçants, le téléphone mobile remplacera les terminaux de paiement électronique (TPE) classiques.

En vertu de la loi de finances 2018; les commerçants ont été notifiés d’acquérir « obligatoirement » un TPE; dans le but de généraliser le paiement électronique en Algérie. Cependant, le texte a été modifié par l’article 111 de la Loi de Finances 2020, qui stipule que « tout agent économique devra mettre à la disposition du consommateur des instruments de paiement électronique, pour lui permettre, à sa demande; de régler le montant de ses achats à travers son compte bancaire ou postal dûment domicilié au niveau d’une banque agréée ou Algérie poste ».

Le responsable de cet organe de régulation chargé de promouvoir la monétique; par la généralisation de l’usage des moyens de paiement électronique a attesté que le nombre des TPE exploités a presque doublé entre 2017 et 2019, atteignant 23.762 terminaux fin décembre dernier. Selon les experts, ce nombre demeure insuffisant; car le nombre total des commerçants exerçant en Algérie dépasse les deux millions d’opérateurs.

Pour rappel, l’ex-ministre des PTIC, Houda Feraoun, avait jugé en février 2016; date où le concept du M-paiement avait été évoqué pour la première fois par le gouvernement Algérien; que le E-paiement était dépassé et appelait à passer directement au M-paiement

Article recommandé :  Algérie : Les cartes Edahabia expirées seront avalées par les guichets

Algérie : Rapprochement avec la Chine et la « nouvelle route de la soie » ?

Article précédent

Algérie : Les promesses de Tebboune envers le personnel médical en bref

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires