AlgérieDigitalSociété

Algérie : Des distributeurs de billets endommagés à « l’eau de javel » !

0
coronavirus algérie
S'abonner :

Algérie – En cette période épidémique, la psychose et la peur d’être contaminé par le Coronavirus a poussé certaines citoyens à tomber dans un excès de zèle en matière de protection, allant jusqu’à laver les distributeurs automatiques de billets !

Il faut dire que depuis le début de l’apparition de la contagion du Coronavirus en Algérie; de nombreux citoyens se sont rués sur l’utilisation des produits désinfectants afin de stériliser tout objet ayant été en contact avec une tierce personne, à l’instar des denrées alimentaires; des produits pharmaceutiques ou cosmétiques… Mais également les billets et les distributeurs monétaires ! Ainsi, les consommateurs y sont allés fort sur l’utilisation de l’eau de javel ainsi que l’alcool.

Un geste qui paraît simple et anodin; a pourtant causé des pannes au niveau des distributeurs automatiques pour le retrait de l’argent (GAB). En effet, selon le média arabophone Echourouk; de nombreux distributeurs automatiques ont été endommagés sur plusieurs régions du pays, en raison de l’eau de javel versée dessus par les citoyens; y ajoutant de l’alcool dans le but de stériliser l’interface du distributeur suspecté de contenir ledit virus, et ainsi éviter tout risque d’être infecté; estiment-ils.

Seulement le mélange chimique entre l’eau de javel et l’alcool n’a pas donné de bons résultats sur les distributaires. Des employés du bureau de poste de la commune de Kouba à Alger; ont indiqué que les clients sont, depuis longtemps, libérés des longues files d’attente pour le retrait de leur argent; en raison de la disponibilité des distributeurs automatiques, fonctionnant 7 jours/7 et 24 heures/24. Ceci ne sera plus possible, au moment où la distanciation est essentielle par prévention contre la propagation du Coronavirus; car beaucoup de distributeurs sont actuellement en panne.

Le manque de sensibilisation coûtera cher à l’État

Les employés du même bureau de poste, ont déclaré que certains ont même stérilisé leurs cartes électroniques avec de l’alcool, humidifiées; en les insérant dans la machine, le distributeur de billets a planté. Cela coûtera cher à l’État, a affirmé un employé, qui selon lui; un léger dysfonctionnement des distributeurs de billets coûte plus de 30 millions de centimes pour le réparer. Les clients devraient utiliser un mouchoir en papier puis le jeter; a-t-il regretté. 

D’autre part, les commerçants et certains citoyens ont trempé les pièces de monnaie nationale dans de l’eau de javel; causant leurs déformations, voire certaines ont complètement été effacées ou noircies. De son côté, l’économiste, Boudjemaâ Rouibah; a fait savoir à notre source que la destruction de la monnaie nationale coûterait cher à l’État, à la lumière des charges que le Trésor Public subirait après la pandémie du Coronavirus.

« Nous avions l’habitude de nous plaindre des billets trop usés de monnaie nationale; voilà que maintenant, même les pièces sont déformées »; a avancé le professeur. Dans ce sens, il a appelé les commerçants ainsi que les citoyens à stériliser les pièces de monnaies sans les endommager.

Article recommandé :  Coronavirus en Algérie : Nombre de cas par Wilaya (Alger, Blida, Sétif)

Algérie : Témoignage d’une confinée à Blida, épicentre du Coronavirus dans le pays

Article précédent

Algérie : Vers un confinement total pour Alger ? Benbouzid répond

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires