23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
samedi, 13 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDigitalTraçabilité et suivi rigoureux du secteur du commerce en Algérie : l'alimentaire...

Traçabilité et suivi rigoureux du secteur du commerce en Algérie : l’alimentaire passe au numérique

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’Algérie franchit un nouveau cap dans la modernisation de la gestion du commerce de son secteur alimentaire. Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a annoncé des mesures innovantes pour numériser et réguler le marché. Marquant ainsi une étape significative vers une économie plus transparente et efficiente.

Dans une initiative audacieuse visant à transformer le paysage commercial du pays, le ministre algérien du Commerce, Tayeb Zitouni, a récemment annoncé le lancement de la préparation d’une carte nationale numérisée pour les aliments de grande consommation. Cette démarche de modernisation du commerce en Algérie, à la fois ambitieuse et nécessaire, vise à apporter une plus grande transparence et efficacité dans la gestion des produits alimentaires, qu’ils soient importés ou produits localement.

- Publicité -

Lors d’une session publique à l’Assemblée populaire nationale, le ministre a mis en lumière les efforts du gouvernement pour contrôler les prix et stabiliser le marché national. Cette approche collaborative, impliquant divers secteurs et associations, y compris les associations de protection des consommateurs, est un pas en avant vers une stratégie globale pour corriger les déséquilibres du marché.

La nouvelle carte numérisée est au cœur de ces efforts. Elle vise à fournir une base de données exhaustive et facilement accessible sur les produits alimentaires de base. Permettant ainsi une meilleure gestion des stocks et des prix. Cette initiative s’inscrit dans un contexte plus large de mesures, incluant la régulation des marges bénéficiaires à différents stades de la chaîne de distribution. Notamment pour les produits tels que les légumineuses sèches et le riz.

Par ailleurs, Tayeb Zitouni a souligné la volonté du gouvernement de revoir le système de compensation des coûts de transport des marchandises, en particulier pour les régions du sud du pays. Cette révision vise à améliorer l’efficacité logistique et à assurer une distribution équitable des ressources à travers le pays.

- Publicité -

En parallèle, le ministère du Commerce a enregistré une hausse significative du nombre de factures d’importation traitées en 2023, reflétant une augmentation des activités commerciales. Cette augmentation, qui s’inscrit dans une démarche de complémentarité des importations, démontre l’engagement de l’Algérie à maintenir un flux commercial dynamique tout en renforçant ses contrôles et sa régulation.

Ces initiatives marquent ainsi une étape décisive dans la modernisation du secteur commercial en Algérie. En mettant l’accent sur la numérisation et la régulation, le gouvernement algérien espère non seulement stabiliser le marché alimentaire mais aussi le rendre plus juste et plus efficace pour les consommateurs et les entreprises du pays.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -