AccueilPolitiqueCoopération stratégique : l'Algérie et la Chine de nouveau main dans la...

Coopération stratégique : l’Algérie et la Chine de nouveau main dans la main

Politique – Dans le cadre du renforcement et de la diversification des relations bilatérales algéro-chinoises, l’Algérie et la Chine ont procédé à la signature du deuxième Plan quinquennal de coopération stratégique globale pour la période 2022-2026. Nous vous en disons plus ci-dessous.

Les hauts responsables algériens et ceux du territoire chinois manifestent une nouvelle fois la bienveillance et l’amitié qu’ils portent les uns pour les autres. Engagées à raffermir leurs liens d’amitié traditionnelle, l’Algérie et la Chine ont convenu, ces derniers mois, d’un objectif commun : la signature d’un deuxième Plan quinquennal de coopération stratégique globale avant la fin de l’année en cours. 

C’est désormais chose faite. C’est ce qui ressort en effet d’un communiqué conjoint entre le ministre Ramtane Lamamra et son homologue chinois, Wang Yi. Il a été relayé, ce mardi 8 novembre 2022, par l’Agence APS. Nous reprenons pour vous ses grandes lignes dans les paragraphes qui suivent. Ne tergiversons pas et évoquons les points essentiels du présent article ! 

Selon le même document, il s’agit du deuxième plan du genre à être conclu entre les deux pays. Soit depuis l’instauration des relations de partenariat stratégique global algéro-chinoises. Le premier a été signé, faut-il le rappeler, au cours de l’année 2014. Il est à noter que ce nouvel accord entre la Chine et le gouvernement algérien englobe divers domaines. 

L’Algérie et la Chine s’allient pour un développement durable et inclusif 

La signature du deuxième Plan quinquennal de coopération stratégique globale pour la période 2022-2026 intervient dans un nouveau contexte international né de la guerre russo-ukrainienne.

Elle qui ne cesse d’assombrir les perspectives de l’économie mondiale. Il vise de ce fait à poursuivre et intensifier les contacts ainsi que la coopération entre l’Algérie et la Chine, à proprement parler, dans tous les domaines. 

À savoir, notamment, les secteurs de l’économie, l’énergie, l’agriculture, la santé, la culture, du commerce. Ou encore celui des sciences et technologies. La convention en question tend également à promouvoir l’harmonisation des stratégies de développement du sol algérien et de la Chine. 

Ramtane Lamamra et Wang Yi ont conclu en précisant que les deux parties entendent profiter de ce plan, qui s’étendra jusqu’en 2026, en vue d’accroître leurs échanges coopératifs. De quoi enrichir particulièrement les relations de partenariat bilatéral stratégique global. Le tout au profit des deux nations et peuples amis, magnifient-ils. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes