24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieVers une détente diplomatique : l'Algérie prête à renouer avec l'Espagne

Vers une détente diplomatique : l’Algérie prête à renouer avec l’Espagne

Publié le

- Publicité -

Algérie – Au terme d’une crise diplomatique et économique tendue, l’Algérie manifeste un signe de réconciliation en annonçant la nomination d’un ambassadeur en Espagne. Ce geste esquisse une ère nouvelle de relations entre les deux nations, ouvrant la voie à un potentiel dégel économique et politique.

Après presque deux années de relations glacées, l’Algérie et l’Espagne semblent amorcer un rapprochement significatif dans leur relation diplomatique. La révélation d’El Confidencial concernant la potentielle nomination d’Abdelfetah Daghmoum comme ambassadeur d’Algérie en Espagne pourrait marquer le début de la fin d’une crise qui a débuté en mars 2022.

- Publicité -

Ce conflit diplomatique, né d’un changement soudain de position de l’Espagne sur la question du Sahara occidental, a entraîné des répercussions économiques importantes. L’Algérie a non seulement suspendu un traité d’amitié avec l’Espagne mais a également paralysé les transactions commerciales et les rapatriements d’immigrés. Causant ainsi un préjudice économique notable aux entreprises espagnoles.

La perspective de détente a pris corps suite à un discours conciliant du Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, à l’Assemblée générale des Nations unies, qui a plaidé pour une solution politique au conflit du Sahara occidental respectueuse des résolutions du Conseil de sécurité. Bien que la position de Sánchez ait tenté de ménager les susceptibilités des deux camps, elle semble avoir créé un terrain propice à la réconciliation.

Le nom de Daghmoum, un diplomate expérimenté, suggère une volonté de reprise des liens à un niveau sérieux et réfléchi. Et ce, compte tenu de son expérience antérieure à Madrid et de sa récente mission en Guinée-Conakry. Ses compétences seront cruciales pour naviguer dans la complexité des enjeux à venir.

- Publicité -

La question centrale qui subsiste est de savoir si cette avancée diplomatique entrainera la levée du boycott commercial imposé par l’Algérie. L’enjeu est de taille, notamment pour le secteur énergétique, car les exportations de gaz naturel de l’Algérie vers l’Espagne n’ont pas été interrompues, malgré les tensions.

Dans l’attente des développements futurs, ce rapprochement est un signe prometteur pour la stabilisation de la région et la reprise des échanges économiques. Il représente un pas prudent mais potentiellement significatif vers la résolution d’un différend qui a eu des répercussions bien au-delà des frontières des deux pays concernés.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -