AccueilPolitiqueChine : le Premier ministre algérien reçu par le président Xi Jinping

Chine : le Premier ministre algérien reçu par le président Xi Jinping

Politique – Dans le cadre du renforcement et de la diversification des liens bilatéraux algéro-chinois, le président de la Chine, Xi Jinping, a convié, ce vendredi, Aïmene Benabderrahmane, Premier ministre algérien, à un tête-à-tête. Nous vous en disons plus dans la suite de cette édition du samedi 10 décembre 2022. 

Les responsables chinois et ceux de l’Algérie magnifient une nouvelle fois la bienveillance et l’amitié qu’ils disent porter les uns pour les autres. Engagés à raffermir les relations traditionnelles entre la Chine et le territoire algérien, le président Xi Jinping et le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, se sont, hier, longuement entretenus en marge des travaux du Sommet sino-arabe pour la coopération et le développement. 

Un événement qu’accueille actuellement la capitale saoudienne, Riyad, et auquel le premier responsable du gouvernement algérien a pris part en qualité de représentant du chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune. C’est en effet ce qui ressort d’un communiqué des services du ministre Benabderrahmane. 

Il a été repris par le site Arabic China. Selon le même document, le dirigeant chinois s’est alors félicité de la contribution apportée par la coopération pragmatique entre l’Algérie et la Chine aux projets de développement durable communs. 

Il a déclaré, dans le même volet, que ses fonctions et le gouvernement algérien se mettent main dans la main pour intensifier l’entente entre les deux parties. Ils escomptent, met-il en outre en exergue, réaliser de nouveaux progrès dans leur partenariat stratégique. Celui signé au cours de l’année 2014.  

La Chine proclame son attachement à l’Algérie 

Au cours de son entretien avec Aïmene Benabderrahmane, Xi Jinping a remercié l’Algérie pour « son soutien sans équivoque ». « Celui qu’elle a apporté à la partie chinoise quant aux questions touchant à ses intérêts vitaux », souligne-t-il encore.

Le tout en annonçant une coopération sino-algérienne empreinte de confiance. Il a notamment assuré que le partenariat avec ses homologues algériens est et restera un des piliers centraux de la politique chinoise. À cet effet, il a réitéré l’engagement de la Chine en faveur du sol algérien.

« Nous soutenons fermement l’Algérie dans ses efforts pour défendre sa souveraineté, son indépendance et son intégrité territoriale et poursuivre une voie de développement adaptée aux conditions nationales ». 

Il s’agit là de ce qu’a encore déclaré le susdit homme politique. Cette relation entre les deux pays repose, selon le président chinois, sur les échanges constants dans les domaines des infrastructures. En plus de « ceux de l’énergie, des mines et du spatial », dit-il. « Nous continuons d’encourager nos entreprises à participer à l’élaboration de grands projets en Algérie », a-t-il par ailleurs affirmé.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes