AccueilÉconomieÉnergieÉnergie : les prix du pétrole à ce seuil

Énergie : les prix du pétrole à ce seuil

Énergie – Dzair Daily vous dévoile le seuil atteint par les prix du pétrole sur le marché mondial. Ne ratez pas la suite de ces lignes du 9 décembre pour connaître toutes les cotations enregistrées aujourd’hui.

En effet, nous vous dévoilons dans cette édition le seuil des prix du pétrole enregistrés aujourd’hui sur le marché de l’énergie. Il faut savoir que les craintes de pénurie et de rupture des approvisionnements influent grandement sur les cours de ces derniers jours. Il s’agit de ce que rapporte le site d’information généraliste arabophone El Khabar, dans son édition d’aujourd’hui.

Dans le détail, durant les échanges de ce matin, plus précisement à 7h51 GMT, les cours de l’or noir ont augmenté. Les prix des contrats à terme sur le Brent, pour livraison au mois de février sont passés à 76,67 dollars. Accusant ainsi une hausse de l’ordre de 0,68 %. Le brut américain West Texas Intermediate, pour livraison en janvier, a augmenté de 0,73 %, passant ainsi à 71,98 dollars le baril.

Pour rappel, les échanges de la veille ont été clôturés par une baisse des cours d’environ 1 %. Tandis que l’augmentation d’aujourd’hui est la conséquence des craintes de pénurie d’approvisionnement. Il sied de rappeler qu’un important pipeline de brut a été fermé entre la Canada et les États-Unis. Ce qui a perturbé les approvisionnements.

Énergie : les cours du pétrole en constante fluctuation

Par ailleurs, il apparaît que les deux bruts de référence, à savoir le Brent et le West Texas Intermediate seraient sur le point de subir des pertes hebdomadaires. Ceci en raison des craintes des analystes liées à un ralentissement de la croissance de la demande mondiale sur l’or noir.

D’un autre côté, la tendance haussière constatée durant les jours précédents s’explique par l’application des sanctions sur le pétrole provenant de Russie par voie maritime. Ces sanctions ont directement engendré un emballement des cours. Et il va sans dire que cette situation profite aux pays exportateurs, tels que l’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes