Cantine scolaire en Algérie : 27 milliards pour nourrir les élèves

Algérie – Pour un service de restauration de qualité et une meilleure pause méridienne, le gouvernement algérien a consacré une enveloppe de vingt-sept (27) milliards de dinars au bénéfice de la cantine scolaire. Les lignes de notre édition du vendredi 14 janvier 2022 qui suivent vous en dévoilent davantage de précisions. 

Des recherches ont démontré que le déjeuner a un impact considérable non seulement sur la qualité de vie des élèves mais aussi au niveau de leurs performances et apprentissages en classe. Il revêt une importance capitale dans leurs journées favorisant leur bien-être global. À cet égard, l’Algérie a décidé de réserver une enveloppe budgétaire de vingt-sept (27) milliards de dinars à la cantine scolaire. Cela au titre de l’année 2021 – 2022. 

C’est en effet ce qu’a déclaré le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire (MICLAT). Kamal Beldjoud s’est manifesté, ce jeudi, à la faveur d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN). Elle a été consacrée aux questions orales.

Il a ainsi fait savoir que son département avait alloué le budget précité aux restaurants scolaires. À cela, a-t-il poursuivi, s’ajoutent trois (3) milliards de dinars au titre des budgets locaux. « Ce qui devra nous permettre de prendre en charge 77 % des apprenants scolarisés ». Il s’agit là de ce qu’a notamment souligné le membre du gouvernement en réponse à une question d’un député.

Elle portait sur le transport scolaire, les cantines et l’aménagement des établissements du premier cycle. Le même locuteur a en outre présenté un rapport sur l’état d’avancement des projets d’amélioration de l’environnement scolaire algérien. 

Année scolaire 2021 – 2022 en Algérie : une série de mesures et dispositions pour le confort de l’ensemble des élèves 

Le chargé du MICLAT s’est dit pleinement engagé dans l’amélioration continue des conditions de scolarisation des écoliers. Cela à travers le renforcement récent des ressources humaines « qualifiées » des communes. « Il s’inscrit dans le cadre des contrats d’insertion professionnelle pour assurer le bon fonctionnement des écoles primaires et des cantines scolaires ». C’est ce qu’a alors fait savoir Kamal Beldjoud. 

D’autre part, ce dernier a fait état d’un autre montant élevé. Soit 15, 2 milliards de dinars. Une somme annuelle destinée à aménager, équiper et réhabiliter les établissements publics d’enseignement du premier degré. Il est toujours question de ce qu’a indiqué le premier responsable de la sécurité intérieure en Algérie.

Ce dernier a par ailleurs évoqué les efforts déployés en matière de gestion des risques climatiques, particulièrement dans les grandes villes. Kamal Beldjoud a ainsi déclaré que son département ministériel avait mis en place un plan d’action en alliance avec plusieurs autres ministères.

Ensemble, ils s’attèlent à jeter les bases d’une meilleure prise en charge de ce phénomène. Le membre du gouvernement a souligné, dans le même sillage, que l’État envisage d’associer le citoyen aux décisions liées à la gestion des risques majeurs. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes