Algérie : l’examen de la cinquième année primaire (5AP) annulé

Algérie – Le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, a annoncé qu’il a été décidé d’annuler de façon officielle l’examen de la cinquième année primaire (5AP).

En effet, au cours de la Conférence nationale des directeurs d’éducation, le ministre du secteur, Abdelhakim Belabed en l’occurrence, a révélé que l’examen de la fin du cycle primaire, à savoir celui de la cinquième année (5AP), sera officiellement annulé en Algérie. C’est du moins ce qu’a rapporté le quotidien arabophone Ennahar.

Au fait, cette rencontre a été organisée dans le but d’évaluer la rentrée scolaire 2021/2022. Mais aussi, de fixer la stratégie pour améliorer le niveau et la qualité de l’éducation. Cela, en incluant des réformes pédagogiques profondes sur l’ensemble des niveaux d’éducation. D’après ce qu’a indiqué le même locuteur.

De ce fait, Belabed a précisé que cette décision. Celle d’annuler l’examen de la cinquième, intervient après une étude approfondie du calendrier pédagogique de cet examen. Pour rappel, il n’est pas sans savoir que cette question. Celle de maintenir ou de supprimer cette épreuve du programme d’éducation a fait objet de nombreux débats et controverses. Et ce, de la part des différents partenaires sociaux.

Éducation nationale en Algérie : voici ce qu’a dit le ministre

En outre, lors de cette même conférence, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, s’est exprimé davantage sur le sujet. ll a indiqué qu’un travail de longue haleine doit être fait pour réunir les conditions nécessaires. Cela, dans le but d’assurer la réussite scolaire.

Par conséquent, pour arriver à de tels résultats, il faut d’abord penser à bâtir une école de qualité. Celle qui veille à garantir l’égalité des chances. Dans ce sens, il a révélé que le secteur a reçu 473 nouveaux établissements scolaires. De plus, on a pu bénéficier de 31.000 nouveaux postes.

En sus, l’intervenant a notamment appelé les directeurs d’éducation à améliorer le service public. Ainsi, de prendre en compte les préoccupations des citoyens. Comme le fait de faciliter les démarches administratives. Ou encore d’organiser des réunions régulières; dans le but d’identifier les problèmes qui peuvent nuire au bon déroulement des différentes opérations.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes