Algérie : Devises, inflation, pouvoir d’achat.. Les prévisions de 2021

Algérie Depuis le début de l’année, le marché des devises connait des records. La dégringolade de la monnaie nationale algérienne face à l’euro et au dollar est toujours d’actualité et a un impact automatique sur le taux d’inflation et le pouvoir.

L’inexorable chute du dinar algérien continue chaque jour davantage, et ce, depuis le début de l’année. Le pays a en effet enregistré une flambée des monnaies étrangères, à savoir l’euro et le dollar, sur le marché interbancaire. Le pays va donc terminer l’année 2020 avec une chute historique. Cette dépréciation face aux devises sur le marché du change impactera automatiquement le pouvoir d’achat et le taux d’inflation en Algérie, rapporte El Khabar.

Ce 29 décembre, un dollar s’échangera, désormais, à près de 132,30 dinars, tandis qu’un euro équivaut officiellement à 161,31 DA, dans les cotations de la banque d’Algérie (BA). En ce qui concerne le marché informel, une unité de la monnaie unique européenne s’échange à près de 220 DA. Elle peut même atteindre les 240 DA en début de 2021.

En effet, depuis le début de l’année en cours, le dinar a perdu plus d’un tiers de sa valeur dans le circuit formel et informel. Au début de janvier, 132,30 DA équivalaient à un dollar. Ce 28 décembre un dollar s’échange par ailleurs à près de 132,27 DA.

Soit une baisse de la valeur du dinar de 9,94% tout au long de l’année 2020. En ce qui concerne le taux de change face à la monnaie européenne, il passera de 133,58 à 161,31 DA face à un euro, à partir du 29 décembre. Soit une dégringolade de 17,20%.

Une inflation qui impactera le pouvoir d’achat des Algériens

Effectivement, les entreprises algériennes dépendent des marchés étrangers pour maintenir leur production. Ils paient, en effet, les matières premières en devises. De ce fait, les pertes induites par le change à ces sociétés imposeront une augmentation des prix de vente des produits en Algérie. La forte hausse des devises va automatiquement faire régresser le pouvoir d’achat en Algérie les mois à venir.

Pour retrouver la capacité d’achat, un Algérien devra obtenir une hausse de salaire afin de faire face à des prix plus élevés. Il convient de rappeler que les conséquences économiques de la crise sanitaire touchent actuellement de nombreux Algériens, notamment les plus fragiles financièrement. Au cours de l’année 2020, la monnaie nationale a connu de fortes dépréciations face aux principales devises.

En une seule année, le dinar a chuté de 17 % face à l’euro et 10 % face au dollar américain. Il est prévu qu’il atteindra de nouveaux records dans les mois à venir, soit en 2021. De plus, les prévisions du PLF 2021 font état d’un taux d’inflation de 4.05% en 2022 et 4.72% en 2023. Par ailleurs, la Banque d’Algérie a abaissé son taux d’intérêt directeur à 3% au lieu de 3,25%.

Dans son instruction n° 06-2020 du 29 avril 2020, cette dernière a fixé le taux des réserves obligatoires à 6% de l’assiette des réserves. Dans le cadre de ces mesures, la Banque d’Algérie vise à renforcer les ressources bancaires et offre ainsi aux banques et établissements financiers des moyens supplémentaires. Et ce, dans l’optique de soutenir le financement de l’activité économique en Algérie. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes