15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
mercredi, 21 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDevise Algérie5.000 euros sans déclaration douanière en Algérie : Nouveaux détails

5.000 euros sans déclaration douanière en Algérie : Nouveaux détails

Publié le

- Publicité -

Algérie – Selon le sénateur Abdelouahab Benzaim; la plupart des interventions des membres du Conseil de la nation sur la Loi de finances complémentaire (LFC 2020); se résument en trois (3) points essentiels. L’un d’eux est relatif au montant en euro autorisé par l’Algérie sans déclaration à la douane.

Le membre du Sénat algérien a affirmé dans un entretien à Echorouk le 2 juin, que la plupart des interventions, discussions et observations de ses collègues à la chambre haute du Parlement; concernant la LFC 2020 face au ministre des Finances peuvent bien se récapituler. Ceci en un trio d’éléments sur lesquels le gouvernement est appelé à soigneusement agir.

Les sénateurs demandent au gouvernement d’approuver un budget spécial; dans la Loi de finances (LF) pour l’année 2021 arrivant dans quatre (4) mois. Le but étant d’en finir avec le dossier des contrats du pré-emploi qui a été dissous par décret présidentiel. Ils invitent aussi à l’adoption d’une taxe sur l’exploitation autoroutière.

- Publicité -

Les parlementaires du Conseil de la nation recommandent également de reconsidérer l’autorisation; incluant les étrangers de faire sortir de l’Algérie la somme de 5.000 euros; sans déclaration aux services douaniers. D’après les sénateurs, cela doit être exclusif aux voyageurs de nationalité algérienne.

Sortie de devises en Algérie : La « gourmandise » des étrangers

« En tant que sénateurs, nous avons exigé que ce montant n’inclut que les Algériens en excluant les étrangers ». Ceux-ci constituent un canal de sortie « d’importantes sommes d’argent en devises » à l’extérieur de nos frontières. Pareille chose est nocive pour l’Algérie car elle ne sert nullement son « économie nationale »; a expliqué Abdelouahab Benzaim au quotidien algérien d’expression arabe.

Les sénateurs ont insisté donc sur la nécessité de réviser; la mesure donnant droit aux citoyens des différentes nationalités de faire sortir de notre pays sans déclaration le montant de 5.000 euros; ou son équivalent en d’autres monnaies fortes. Cette possibilité a été initialement instaurée par la Loi de finance principale de l’année en cours (LF 2020).

- Publicité -

Par ailleurs, un dénouement a eu lieu après l’avènement de la crise sanitaire conjuguée au tout dernier choc pétrolier. Un P-LFC 2020 approuvé par le Conseil des ministres a surgi pour ramener le montant autorisé à uniquement 1.000 euros autorisés sans déclaration en Algérie.  En revanche et juste récemment; les députés de l’APN, chambre basse du Parlement, viennent d’adopter l’amendement; portant à nouveau la somme autorisée à 5.000 euros.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -