Algérie : Le montant en Devise autorisé sans déclaration douanière fixé à 5.000 euros

Algérie – La Loi de Finances Complémentaire (LFC 2020) autorise une nouvelle fois les voyageurs algériens à faire entrer ou sortir 5.000 euros; (ou leur équivalent en devise) sans déclaration douanière.

Le montant autorisé sans déclaration à la douane en Algérie revient à son montant initial de 5.000 euros. Cette mesure rentre dans le cadre du projet de Loi de Finances (P LFC 2020); votée et approuvée ce dimanche 31 mai 2020, par les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN). Le texte de loi a fait l’objet de quelques modifications apportées par la Commission des Finances et du Budget de l’APN.

Parmi les amendements qui ont été révisés; l’on retrouve l’allègement des augmentation des taxes perçues sur les véhicules touristiques et utilitaires selon leur taille (cylindre); ainsi que l’annulation de la déclaration obligatoire de 1000 euros à la sortie du territoire national. Cette dernière sera donc maintenue à 5000 €.

En effet, ce montant a été fixé à 5.000 euros dès l’entrée en vigueur de la Loi de Finances 2020; et a été revu à la baisse à 1.000 euros dans le cadre du projet de Loi de Finances Complémentaire (LFC 2020). L’article 45 de ladite LFC 2020 qui oblige les citoyens à déclarer la valeur en devises en leur possession lors de leur départ ou entrée sur le territoire national vient de fixer de nouveau, le montant à 5.000 euros (ou leur équivalent en Devise).

Les députés maintiennent le montant autorisé sans déclaration à 5.000 euros

Le montant en euro/devise autorisé sans déclaration auprès des services de la Douane (à  l’entrée ou à la sortie du territoire algérien); a donc été réinitialisé, lors du vote des députés de l’APN, au montant antérieur de 5.000 euros autorisé sans déclaration en Algérie, déjà stipulé dans la Loi de Finances (LF 2020).

« Cette disposition vise à maîtriser le mouvement des capitaux en conformité avec ce qui se fait au niveau international tout en renforçant les efforts de lutte face au marché noir des devises en Algérie  »; avait déclaré le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, estimant en outre que la hausse du montant autorisé sans déclaration à 5.000 euros a causé « l’assèchement » des dépôts en devises au niveau d es banques en Algérie.

Pour rappel, jusqu’au 31 décembre 2019, les voyageurs algériens étaient dans l’obligation de faire une déclaration aux services des Douanes des aéroports, des ports et des postes frontaliers; pour tout montant dépassant 1.000 euros en présentant un justificatif bancaire.

https://www.facebook.com/elbilad/videos/3289926117718506

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes