AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire 2021 en Algérie : Les suggestions de Berkani

Rentrée scolaire 2021 en Algérie : Les suggestions de Berkani

Algérie – Le docteur Mohamed Bekkat Berkani confirme la déclaration du ministre de l’Éducation Nationale, Mohamed Ouadjaout, qui a affirmé que la date de la rentrée scolaire 2021 n’a pas encore été fixée. Ceci afin de « préserver la santé et l’intégrité des élèves et de tout le personnel travaillant dans les établissements d’enseignement ».

Intervenant dans la soirée du 27 septembre, le membre du Comité Scientifique en charge du suivi et de l’évolution de la pandémie du Coronavirus en Algérie, le Dr Mohamed Bekkat Berkani a estimé « qu’aujourd’hui la rentrée scolaire de 2021 demeure difficile ». Pour lui, c’est encore trop tôt. « Le retour à la vie normale doit suivre un processus progressif »; a-t-il indiqué. En tant que « Comité Scientifique, notre rôle est d’examiner et valider les protocoles sanitaires spécifiques à chaque secteur »; a fait savoir Berkani. 

Évoquant le déroulement du référendum prévu le premier novembre prochain, le président de l’ordre des médecins a rappelé que le vote s’effectuera dans les écoles. « Ce qui nécessite la préparations de ces établissements et pourrait donc perturber la rentrée scolaire; en particulier en cette période de crise sanitaire; car pour activer les protocoles sanitaires dédiés à éviter la transmission du virus durant le vote et reprendre les cours, cela demande beaucoup de précision et de temps »; a-t-il entre autre expliqué.

Répondant au fait que le président de la République leur ait attribué le pouvoir de prendre une telle décision, Berkani a précisé que la Commission est plutôt « une instance scientifique et non pas politique ». « L’on donne notre avis en tant que scientifiques concernant la situation sanitaire du pays; mais la décision finale revient aux décideurs politiques », a-t-il confié.

Par ailleurs, le membre du comité se dit favorable à la rentrée scolaire de l’éducation nationale et universitaire. « Nos enfants doivent reprendre leurs études car plus de six (06) mois en dehors des classes; c’est beaucoup »; a-t-il reconnu. « Même les parents s’inquiètent ». Néanmoins, cette reprise doit intervenir dans de bonnes conditions. « Je pense que l’idéale serait après le référendum »; a-t-il conclu.

https://www.facebook.com/elbilad/videos/257558262165283

Rentrée scolaire 2021 en Algérie : Le ministre de l’Éducation Nationale s’exprime

La date de la rentrée scolaire 2020 – 2021 n’a pas encore été fixée; et ce bien que le bilan épidémiologique quotidien concernant le nombre des contaminations au Coronavirus en Algérie est nette recul, ces derniers temps; a déclaré ce 27 septembre le ministre de l’Éducation Nationale, Mohamed Ouadjaout lors d’une réunion avec les partenaires sociaux du secteur. 

« Ces derniers sont au contact permanent avec l’élève »; a-t-il souligné. C’est pourquoi son département se concertera avec eux sur les modalités de cette rentrée qui se déroulera dans un contexte exceptionnel engendré le Covid-19; a-t-il expliqué. « Nous ne voulons pas mettre en péril la santé de nos enfants, de leurs parents et de l’ensemble du personnel travaillant dans les établissements d’enseignements », a affirmé Ouadjaout, cité par l’APS.

Selon notre source la plupart des partenaires sociaux ont proposé la date du 08 novembre prochain pour la rentrée scolaire; estimant indispensable de reprendre la scolarité en se conformant à un strict protocole sanitaire élaboré par la tutelle.

Voici l’essentiel des principes généraux des plans exceptionnels de l’Éducation Nationale

Le premier axe mentionné dans ledit protocole est notamment l’impérative d’appliquer et de respecter la distanciation physique; soit d’au moins un (01); a rapporté notre source. Tout en « travaillant avec des groupes réduits d’élèves avec le port obligatoire du masque; aussi bien pour les élèves que pour les enseignants et le personnel administratif ».

Il est proposé dans ledit plan de l’Éducation Nationale; « d’éviter le regroupement d’un nombre important d’élèves lors de l’accueil et des récréations ». Ainsi que la possibilité d’exploiter, par exemple, « 6 jours par semaine (de samedi à jeudi); pour les cycles moyen et secondaire ». Il est également suggéré « de réduire dans la mesure du possible l’heure de la séance; au collège et au lycée, à 45 minutes ». 

De plus, parmi les principes généraux des plans exceptionnels du secteur; devant organiser la rentrée scolaire 2020 – 2021; figure « l’exploitation de tous les locaux disponibles y compris les laboratoires, les amphithéâtres, la bibliothèque et les ateliers (dans le secondaire) ». Et aussi, « la nécessité de développer l’enseignement et l’apprentissage à distance; afin de couvrir l’ensemble des apprentissages et niveaux d’enseignement ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes